Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

Budget : Gantz continue de dénoncer les dépenses non liées à la guerre

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

À gauche : le ministre des Finances Bezalel Smotrich, à la Knesset, le 20 novembre 2023 ; à droite : le ministre Benny Gantz lors d'une conférence de presse, à Tel Aviv, le 22 novembre 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon ; Chaïm Goldberg/Flash90)
À gauche : le ministre des Finances Bezalel Smotrich, à la Knesset, le 20 novembre 2023 ; à droite : le ministre Benny Gantz lors d'une conférence de presse, à Tel Aviv, le 22 novembre 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon ; Chaïm Goldberg/Flash90)

Le gouvernement s’apprête à discuter des changements à venir dans le budget de fin d’année 2023, même en dépit des objections persistantes du ministre du cabinet de guerre Benny Gantz, qui exige que toutes les priorités politiques qui ne sont pas liées aux nécessités de la guerre soient supprimées du plan.

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich affirme avoir réduit les fonds discrétionnaires de la coalition de 70 % sur le total qui a été alloué pour 2023 mais qui n’a pas encore été déplacé hors du trésor public. Gantz affirme que cela représente environ 1 milliard de shekels, soit une fraction des quelque 30 milliards de shekels dont Israël devrait avoir besoin pour clôturer l’année.

Une source proche de Gantz affirme que le budget présenté aujourd’hui au gouvernement est « un doigt dans l’œil du peuple », selon un communiqué publié par le parti de Gantz, HaMahane HaMamlahti.

Le budget n’est pas encore public. La source affirme qu’il augmente le financement des yeshivot de 500 millions de shekels, alloue 400 millions de shekels au ministère des Missions nationales – « dont l’objectif n’est pas clair » et qui est contrôlé par le parti de Smotrich – et triple l’augmentation convenue des salaires des écoles privées ultra-orthodoxes.

Des informations basées sur des fuites de clauses budgétaires affirment que Smotrich continuera à financer une rondelette somme controversée de 300 millions de shekels aux écoles ultra-orthodoxes privées, ainsi qu’à envoyer des centaines de millions de shekels aux priorités des résidents d’implantations de Cisjordanie.

Gantz soutient une « éducation appropriée » et la budgétisation de la sécurité pour les communautés de Cisjordanie, mais « ce n’est pas ce qui est présenté au gouvernement aujourd’hui », écrit la source.

Smotrich, dans un long message publié sur Facebook, affirme que les critiques « recyclent la même campagne mensongère » que celle utilisée contre le budget initial, adopté en mai.

Hier soir, Gantz a envoyé une lettre au Premier ministre Benjamin Netanyahu, indiquant que les cinq ministres de son parti voteraient contre les modifications du budget.

« Nous nous opposerons au déboursement des fonds de la coalition ou à tout budget supplémentaire qui n’est pas lié à l’effort de guerre ou à l’avancement de la croissance économique », a-t-il écrit.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.