FN : Israël a envoyé « un message clair » sur « la sécurité de ses frontières »
Rechercher

FN : Israël a envoyé « un message clair » sur « la sécurité de ses frontières »

« Si chacun peut évidemment déplorer le nombre important de morts palestiniens, on ne peut pas ne pas constater qu’il y a un message, là aussi, de la part d’Israël », a déclaré sur LCP la présidente du Front national, Marine Le Pen.

« Un message que certains trouveront inutilement excessif, peut-être inutilement brutal, mais qui est un message clair : ils ne transigeront pas sur la sécurité de leurs frontières », a-t-elle poursuivi.

La dirigeante frontiste a déploré côté palestinien l’utilisation d’une « méthode (…) qui consiste à emmener dans des manifestions, où on sait qu’il va y avoir des violences, et même des violences importantes, des femmes et des enfants ».

Pour Marine Le Pen, la France aurait « tout intérêt à soutenir » l’idée – prônée par le Royaume-Uni et l’Allemagne – d’une enquête indépendante « pour déterminer quelles ont été exactement les circonstances de cet accès de violence » et « savoir quelles étaient les intentions de ces manifestants ».

Selon la députée du Pas-de-Calais, la position du président Emmanuel Macron, qui a condamné « les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants », était « étrangement très unilatérale » et « méritait d’être plus équilibrée ».

Son compagnon, le député Louis Aliot, avait estimé quelques heures auparavant qu’Israël avait « défendu (sa) frontière » tandis que « le Hamas a poussé les masses palestiniennes à franchir la frontière ». Pour lui, M. Trump n’est pas « plus responsable » des violences que ses prédécesseurs.

C’est vous qui le dites...