Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

« Génocide » : Pretoria termine sa présentation en demandant l’arrêt de la guerre

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Les manifestants regardent le conseiller juridique sud-africain John Dugard sur un écran géant alors qu'ils suivent l'audience en cours à la Cour internationale de Justice de La Haye, le 11 janvier 2014. (Crédit : AP Photo/Patrick Post)
Les manifestants regardent le conseiller juridique sud-africain John Dugard sur un écran géant alors qu'ils suivent l'audience en cours à la Cour internationale de Justice de La Haye, le 11 janvier 2014. (Crédit : AP Photo/Patrick Post)

LA HAYE – L’audience de la Cour internationale de Justice, qui a duré trois heures et demie, vient de se terminer après la présentation, par l’équipe juridique sud-africaine, de son accusation de « génocide » lancée contre Israël dans le contexte de la guerre actuelle menée contre le Hamas à Gaza, une guerre qui avait suivi l’attaque du 7 octobre et ses atrocités.

C’est l’ambassadeur de Pretoria aux Pays-Bas, Vusimuzi Madonsela, qui a terminé la présentation de l’Afrique du sud en répétant les demandes soumises par cette dernière aux juges – la première étant l’arrêt « immédiat » de la campagne militaire israélienne à Gaza.

Parmi les arguments avancés par l’Afrique du sud pour appuyer son accusation, le nombre élevé de victimes civiles à Gaza, les larges dégâts qui ont été essuyés par les infrastructures civiles, l’accès très limité de la population gazaouie aux produits alimentaires, à l’eau, aux soins et aux équipements médicaux et les restrictions pesant sur l’entrée du carburant au sein de l’enclave côtière.

Ce que l’Afrique du sud a aussi associé aux déclarations incendiaires qui ont pu être faites par certains ministres de premier plan du gouvernement israélien – des propos qui pourraient laisser entendre que les civils sont, eux aussi, pris pour cible ; qui traduisent une intention génocidaire de la part de l’État juif et qui témoignent du caractère génocidaire de la campagne de Tsahal contre la population civile palestinienne de Gaza.

Ces paroles incendiaires prononcées par les ministres israéliens devront être expliquées par la défense israélienne de manière à contrer l’argument « d’intention génocidaire ».

En revanche, les arguments avancés par l’Afrique du sud n’ont pas une seule fois mentionné la manière dont le Hamas a profondément ancré ses terroristes et ses installations au cœur des infrastructures civiles de l’enclave côtière.

L’équipe sud-africaine a néanmoins estimé qu’Israël « extermine » les Palestiniens de Gaza et que le pays « les regroupe dans des secteurs de plus en plus petits pour être attaqués, tués, blessés », comparant l’opération israélienne aux « champs de la mort du Cambodge ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.