Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Kamala Harris s’entretient avec le président Herzog et avec Mahmoud Abbas, chef de l’AP

La vice-présidente Kamala Harris parle pendant une séance plénière du sommet sur le climat de la COP28 à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le 2 décembre 2023. (Crédit : AP Photo/Kamran Jebreili)
La vice-présidente Kamala Harris parle pendant une séance plénière du sommet sur le climat de la COP28 à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le 2 décembre 2023. (Crédit : AP Photo/Kamran Jebreili)

La vice-présidente américaine Kamala Harris s’est entretenue séparément avec le président israélien Isaac Herzog et avec le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas aux premières heures de la journée alors qu’elle était à bord du vol qui la ramenait à Washington depuis Dubaï, a indiqué la Maison Blanche.

Harris se trouvait à Dubaï à l’occasion de la conférence sur le climat des Nations unies, où elle a pris la parole et où elle a aussi rencontré plusieurs leaders arabes pour évoquer la guerre en cours contre le Hamas, à Gaza, suite au massacre commis par le groupe terroriste sur le sol israélien, le 7 septembre ; parlant également de l’enlèvement des otages et « du lendemain » du conflit à Gaza.

Le conseiller à la sécurité nationale de Harris, le docteur Phil Gordon, est de son côté resté aux Émirats et il va partir en Israël et en Cisjordanie, cette semaine, pour des discussions supplémentaires, a noté la Maison Blanche.

Dans son appel téléphonique avec Herzog, Harris « a réaffirmé le fort soutien apporté par les Américains au droit à l’auto-défense d’Israël » et elle a évoqué les inquiétudes des États-Unis « face à des initiatives susceptibles d’entraîner une escalade des tensions et notamment les violences commises par les partisans extrémistes du mouvement pro-implantation » en Cisjordanie.

Harris a aussi répété « l’importance de préparer le lendemain de la fin de la guerre à Gaza et elle a souligné notre attachement à une solution à deux États ».

Samedi, Harris s’était montrée très critique d’Israël, en écho à des propos tenus par les officiels de l’administration qui ont demandé que l’État juif change la manière dont il gère sa guerre à Gaza de façon à mieux protéger les civils.

« Un trop grand nombre d’innocents ont été tués », a dit Harris depuis Dubaï. « Sincèrement, l’ampleur des souffrances des civils, les images et les vidéos qui émanent de Gaza sont dévastatrices ».

Dans son appel avec Abbas, cette nuit, Harris a réaffirmé le soutien apporté par les États-Unis au droit à la sécurité, à la dignité et à l’auto-détermination des Palestiniens, selon le compte-rendu.

Elle a déclaré à Abbas que les Palestiniens « doivent avoir un horizon politique clair » et elle a indiqué que les Américains soutenaient « une Cisjordanie et une bande de Gaza unies sous une Autorité palestinienne redynamisée ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.