Lavrov : l’embargo sur les armes restera effectif pendant 5 ans
Rechercher

Netanyahu : Israël, “pas lié” par l’accord avec l’Iran, saura se “défendre”

L'Iran et les grandes puissances ont finalisé mardi à Vienne un accord sur le nucléaire iranien après 12 ans de tensions diplomatiques

Les représentants des puissances mondiales et de l'Iran posant avant l'annonce d'un accord sur pourparlers nucléaires de l'Iran à Lausanne  le 2 avril 2015. (AFP / FABRICE COFFRINI)
Les représentants des puissances mondiales et de l'Iran posant avant l'annonce d'un accord sur pourparlers nucléaires de l'Iran à Lausanne le 2 avril 2015. (AFP / FABRICE COFFRINI)

L’Iran et les grandes puissances vont tenir une réunion plénière « finale » mardi à 08H30 GMT à Vienne au terme de plus de 16 jours de pourparlers sur le nucléaire iranien, a annoncé l’Union européenne.

La « réunion plénière finale de l’E3/UE3 et de l’Iran aura lieu à 10H30 (08H30 GMT) à l’ONU » à Vienne, a indiqué la porte-parole de l’UE, Catherine Ray, sur son compte Twitter, utilisant la désignation européenne du groupe P5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Lavrov : l’embargo sur les armes restera effectif pendant 5 ans

Les sanctions internationales sur les ventes d’armes à l’Iran resteront effectives pendant encore cinq ans malgré l’accord historique sur le nucléaire iranien, mais des livraisons d’armes seront possibles avec un accord de l’ONU, a annoncé mardi le chef de la diplomatie russe.

« Il y a un compromis entre l’Iran et les partenaires occidentaux que nous avons soutenu (…). Cinq ans, mais au cours de ces cinq ans, les livraisons d’armes à l’Iran seront possibles si elles sont approuvées et vérifiées par le Conseil de sécurité de l’ONU », a déclaré Sergueï Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe a répété mardi que Moscou « participerait activement aux étapes pratiques de la mise en oeuvre de l’accord », qui prévoit notamment l’importation de l’uranium faiblement enrichi d’Iran vers la Russie.

L’accord « jouera un rôle important dans le respect de la non-prolifération nucléaire en général » et « rendra la situation au Moyen Orient plus saine », a-t-il estimé.

La Russie comme la Chine ont plaidé au cours des négociations pour une levée « dès que possible » de l’embargo international sur les ventes d’armes à l’Iran, mais le compromis final prévoit que ces sanctions restent en place pendant encore cinq ans, a révélé M. Lavrov.

Moscou a indiqué par ailleurs avoir de « grands projets pour développer l’énergie nucléaire en Iran », notamment via la construction de nouveaux réacteurs dans le pays.

Sergey Lavrov, (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Sergey Lavrov, (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)