Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Les prisonniers palestiniens reconnus coupables de meurtre ne seront pas libérés

Une source gouvernementale israélienne a affirmé qu’Israël avait insisté sur certaines conditions dans l’accord d’otages avec le Hamas, notamment qu’aucun prisonnier palestinien reconnu coupable de meurtre ne soit libéré dans le cadre de l’accord.

Immédiatement après l’achèvement des phases de libération des otages, la campagne militaire israélienne contre le Hamas à Gaza reprendra, a indiqué la source.

Selon l’accord en cours, le Hamas libérera au moins 50 otages israéliens, principalement des femmes et des enfants, en échange d’un cessez-le-feu de quatre jours, de la libération de 150 à 300 prisonniers palestiniens et de l’entrée de carburant et d’autres biens à Gaza.

Environ 12 à 13 otages seront libérés chaque jour à mesure que le cessez-le-feu sera en vigueur, a indiqué la source, ajoutant qu’Israël libérera de son côté des femmes palestiniennes et des prisonniers mineurs, chacun retournant dans la ville où il vivait avant son emprisonnement, y compris en Cisjordanie et à Jérusalem Est.

La source a également indiqué que l’accord comprendra également une deuxième étape lors de laquelle le Hamas agira pour localiser les femmes et les enfants détenus par d’autres factions terroristes à Gaza avant leur libération.

L’arrêt des combats pourrait être prolongé de jours supplémentaires en échange de 10 libérations supplémentaires pour chaque nouvelle journée, a précisé la source. Israël pense que le Hamas pourrait s’avérer capable de localiser et de libérer jusqu’à 30 autres femmes et enfants israéliens.

La source a affirmé que d’autres gouvernements pourraient travailler sur des accords distincts, concernant des libérations d’otages non-israéliens.

Si, comme prévu, l’accord est approuvé par l’ensemble du cabinet ce soir, Israël publiera ensuite les détails sur les prisonniers palestiniens à libérer, a indiqué la source. Selon la loi, le public disposera de 24 heures pour déposer une pétition contre l’une de ces libérations de prisonniers prévues.

Selon la source, les services de sécurité israéliens sont favorables à l’accord imminent.

La source a également indiqué que, dans le cadre de l’accord, du carburant entrera à Gaza, mais uniquement pendant le cessez-le-feu.

Même s’il y aura six heures par jour pendant lesquelles Tsahal n’utilisera pas de drones pour recueillir des renseignements sur les activités dans la bande de Gaza, Tsahal et le Shin Bet conserveront la capacité de continuer à recueillir des renseignements, même pendant la pause dans les combats, a indiqué la source.

De plus, Israël ne permettra pas aux Gazaouis de retourner dans la partie nord de l’enclave où opère Tsahal.

Le Hamas a déclaré détenir 210 des quelque 240 otages enlevés à Israël lors des atrocités du 7 octobre. Le Jihad islamique détiendrait la plupart des otages restants.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.