Possibilité de transférer des villes arabes du « triangle » aux Palestiniens
Rechercher

Possibilité de transférer des villes arabes du « triangle » aux Palestiniens

La proposition de paix des États-Unis comprend une référence à la possibilité d’échanges de terres qui verraient les villes arabes israéliennes du « triangle » au sud-est de Haïfa remises sous contrôle palestinien – une possibilité qui a été rejetée depuis longtemps par les dirigeants arabes israéliens.

« Ces communautés, qui s’identifient en grande partie comme palestiniennes, ont été désignées à l’origine pour tomber sous contrôle jordanien lors des négociations de la ligne d’armistice de 1949, mais ont finalement été retenues par Israël pour des raisons militaires qui ont été atténuées depuis ».

Le plan « envisage la possibilité, sous réserve de l’accord des parties, que les frontières d’Israël soient redessinées de telle sorte que les communautés du Triangle fassent partie de l’État de Palestine ».

Le leader d’Yisrael Beytenu, Avidgor Liberman, qui prône un transfert de population depuis des années, a souligné cette clause et « se félicite que le président Trump… adopte mon plan de 2004 ».

Le chef du parti Yisrael Beytenu Avigdor Liberman dans la vallée du Jourdain, le 26 janvier 2020 (Crédit : Flash90)
C’est vous qui le dites...