Quelques manifestants en soutien aux Palestiniens à Tunis
Rechercher

Quelques manifestants en soutien aux Palestiniens à Tunis

Tunis « renouvelle ses appels à la communauté internationale pour qu’elle assume ses responsabilités face à cette injustice continue, et qu’elle fasse cesser cette agression contre les Territoires palestiniens », ont indiqué mardi les services du chef du gouvernement dans un communiqué.

En dépit du confinement lié à la pandémie de coronavirus en vigueur jusqu’à dimanche, quelques dizaines de personnes ont manifesté jeudi devant la Kasbah, siège du gouvernement tunisien.

« Libérons Al-Qods » (« Jérusalem » en arabe), « Avec mon âme et mon sang, je défends Al-Aqsa », mosquée située à Jérusalem, ont notamment scandé des individus défilant contre l' »agression sioniste » et brandissant des drapeaux palestiniens.

Ils ont manifesté brièvement à l’appel du puissant syndicat UGTT, de la Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme et de divers partis d’opposition.

« Le silence des pays arabes s’explique, car la majorité des pays arabes ont des relations directes avec l’Etat sioniste », a déclaré à l’AFP Samir Cheffi, secrétaire adjoint général de l’UGTT.

Tunis, qui siège actuellement au Conseil de sécurité de l’ONU, avait présenté avec la Norvège et la Chine un projet de déclaration réclamant « à Israël d’arrêter les activités de colonisation, de démolitions et d’expulsions » de Palestiniens, « y compris à Jérusalem-Est ». Mais cette déclaration n’a pas été adoptée par le Conseil réuni en urgence lundi, en raison de l’opposition des Etats-Unis.

C’est vous qui le dites...