Rechercher

Seule une « menace militaire crédible » peut arrêter l’Iran, dit Netanyahu

Le leader de l'opposition Benjamin Netanyahu prend place à l'aéroport Ben Gurion près de Tel Aviv, le 13 juillet 2022, avant l'arrivée du président américain Joe Biden pour une visite officielle. (Crédit : Jack Guez / AFP)
Le leader de l'opposition Benjamin Netanyahu prend place à l'aéroport Ben Gurion près de Tel Aviv, le 13 juillet 2022, avant l'arrivée du président américain Joe Biden pour une visite officielle. (Crédit : Jack Guez / AFP)

Le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu a déclaré aux journalistes sur le tarmac après l’arrivée du président américain Joe Biden que l’Iran ne peut être arrêté que par des menaces militaires.

« Pour arrêter des régimes comme l’Iran, les sanctions économiques ne suffisent pas, les sanctions diplomatiques ne suffisent pas », a déclaré Netanyahu, qui n’a pas participé à la cérémonie officielle d’accueil du président américain. Les deux hommes ont tout de même échangé une poignée de main.

« Il n’y a aucun moyen d’arrêter l’Iran sans une menace militaire crédible ».

Netanyahu a dit espérer que de telles menaces « dissuaderont » l’Iran, et si ce n’est pas le cas, « alors il n’y a pas d’autre choix que de les activer ».

Biden n’a pas mentionné l’Iran dans son discours après l’atterrissage, mais le Premier ministre Yair Lapid et le président Isaac Herzog ont tous deux déclaré que la lutte contre le programme nucléaire iranien était une priorité absolue.

C’est vous qui le dites...