Rechercher

Washington travaille toujours à un cessez-le-feu

Les Etats-Unis sont toujours déterminés à trouver une solution pour que les hostilités entre Israël et le Hamas cessent, malgré le rejet de la trêve égyptienne par le mouvement palestinien et la reprise des raids aériens israéliens sur la bande de Gaza.

Le secrétaire d’Etat John Kerry s’est dit prêt à retourner immédiatement dans la région si cela pouvait aider toutes les parties à signer un cessez-le-feu pour mettre fin à huit jours d’hostilités ayant fait près de 200 morts palestiniens et un mort israélien.

« Nous allons continuer. Le secrétaire Kerry va rester engagé auprès de toutes les parties », a assuré la porte-parole de la diplomatie américaine, Jennifer Psaki, lors de son point presse quotidien. « Il faut se rappeler ce qui est en jeu ici : nous allons continuer à travailler à un cessez-le-feu ».

Jen Psaki, porte-parole du Département d'Etat américain (Crédit : capture d'écran YouTube)
Jen Psaki, porte-parole du Département d’Etat américain (Crédit : capture d’écran YouTube)

Tout en rappelant que le président Obama estimait qu’Israël avait le droit de se défendre, la porte-parole a précisé que le but était de désamorcer la violence des deux côtés.

Elle a mis en garde Israël contre toute offensive terrestre dans la bande de Gaza, précisant que John Kerry utiliserait « tous les outils en sa possession pour trouver une trêve ».

Elle a ajouté que si les Américains n’étaient pas directement en contact avec le Hamas, qu’ils considèrent comme une organisation terroriste, d’autres pays dans la région l’étaient.

Le département d’Etat a une fois encore déploré le nombre de victimes civiles.

C’est vous qui le dites...