Loi polonaise : Bennett ordonne plus d’enseignement de la Shoah à l’école
Rechercher

Loi polonaise : Bennett ordonne plus d’enseignement de la Shoah à l’école

Un projet de loi polonais visant à criminaliser les propos sur la complicité des Polonais durant la Shoah est un "mépris honteux de la vérité", selon le ministre de l'Education

Naftali Bennett, à gauche, le rabbin Meir Lau, au centre, et le chef d'Etat-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot, à droite, pendant la Marche des Vivants, au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, le jour de Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Naftali Bennett, à gauche, le rabbin Meir Lau, au centre, et le chef d'Etat-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot, à droite, pendant la Marche des Vivants, au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, le jour de Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Dans un contexte d’indignation croissante en Israël face à un projet de loi adopté par la chambre basse du parlement polonais vendredi, rendant illégale l’incrimination des Polonais dans les crimes commis pendant la Shoah, le ministre israélien de l’Education Naftali Bennett, du parti HaBayit HaYehudi, a demandé samedi aux écoles d’octroyer deux heures cette semaine à l’enseignement de l’implication des nations européennes dans l’Holocauste et à leur rôle durant la guerre, notamment celui de la Pologne.

Dans une déclaration faite samedi, alors que les leaders israéliens réagissaient avec colère à cette nouvelle législation, Bennett a déclaré que le projet de loi affichait un « mépris honteux de la vérité ».

« C’est un fait historique que de nombreux Polonais ont aidé au meurtre des Juifs, qu’ils les ont livrés, qu’ils les ont abusés, qu’ils ont même tué des Juifs durant et après l’Holocauste », a-t-il dit.

« C’est également un fait historique que les Allemands ont initié, programmé et construit les camps de travail et les camps de la mort en Pologne. C’est la vérité et aucune loi ne pourra le réécrire. Ces faits doivent être enseignés aux générations suivantes ».

Bennett a appelé le gouvernement polonais à « ôter cette loi embarrassante de la table car elle est honteuse pour le travail de mémoire de l’Holocauste et la relation qui existe entre nos deux pays ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...