Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Londres : L’équipe d’Arsenal enquête sur des propos antisémites de ses supporters

Les matches contre Tottenham sont parfois le théâtre de chants ou d'insultes antisémites car le club est basé dans le nord-est de Londres, où se trouvait une forte communauté juive

Le Tottenham Hotspur Stadium, le 9 avril 2019. (Crédit : Bluejam / CC BY-SA 4.0)
Le Tottenham Hotspur Stadium, le 9 avril 2019. (Crédit : Bluejam / CC BY-SA 4.0)

Le club anglais d’Arsenal a annoncé mercredi qu’il enquêtait sur deux incidents distincts où des supporters des Gunners auraient proféré des propos antisémites pendant le derby du nord de Londres, contre Tottenham.

Pendant le match, « un de nos supporters a entendu des propos extrêmement injurieux et antisémites proférés par un autre supporter d’Arsenal. Le même après-midi, nous avons été atterrés d’entendre parler d’un incident dans (un pub) d’Islington (quartier d’Arsenal, au nord de Londres), impliquant des chants antisémites », ont écrit les Gunners.

« Nous réalisons l’impact que ces comportements ont sur nos nombreux supporters juifs et sur les autres et condamnons l’utilisation d’un tel langage qui n’a pas sa place dans ce sport ou dans la société », poursuit Arsenal.

Le club s’engage à « prendre des mesures fortes contre tout supporter dont on arrivera à prouver qu’il est responsable de tels actes. Ceux qui seront identifiés, seront bannis (des matches) pour une longue période du club et leur identité sera transmise à la police pour entamer une procédure judiciaire », a-t-il complété.

Les matches contre Tottenham sont parfois le théâtre de chants ou d’insultes antisémites car le club est basé dans le nord-est de Londres, où se trouvait historiquement une forte communauté juive.

Des supporters de Tottenham à leur arrivée au match de football de Premier League entre Tottenham Hotspur et Arsenal, au Tottenham Hotspur Stadium de Londres, le 15 janvier 2023. (Crédit : Adrien DENNIS / AFP)

Certains supporters des Spurs s’appellent eux-mêmes la « Yid Army », « Yid » ou « Yiddos ». Le terme « Yid » (dérivé de Yiddish, la langue des Juifs ashkénazes) était même entré dans le Oxford English Dictionnary pour désigner un supporter du club.

Mais le club a souvent désapprouvé l’utilisation de ce mot qui était, dans les années 1930, un terme extrêmement péjoratif pour désigner les Juifs.

La fin du match, remportée par Arsenal (2-0) et qui a permis aux Gunners de prendre huit points d’avance sur Manchester City en tête du classement de Premier League, a aussi été ternie par l’agression du gardien Aaron Ramsdale par un supporter de Tottenham.

L’homme de 35 ans, qui a notamment été inculpé mardi d’agression physique et de jet de projectile sur l’aire de jeu, avait tenté de donner un coup de pied dans le dos du gardien qui venait récupérer sa gourde au bord du terrain.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.