L’Orthodox Union exhorte le Congrès américain à défendre Israël
Rechercher

L’Orthodox Union exhorte le Congrès américain à défendre Israël

Le groupe a organisé des réunions entre des élus et des électeurs juifs orthodoxes alarmés par les incidents antisémites survenus depuis le conflit Israël-Hamas du mois dernier

Le représentant Josh Gottheimer, démocrate du New Jersey, rencontre le 14 juin des électeurs orthodoxes lors d'une réunion organisée par l'Orthodox Union. (Capture d'écran via JTA)
Le représentant Josh Gottheimer, démocrate du New Jersey, rencontre le 14 juin des électeurs orthodoxes lors d'une réunion organisée par l'Orthodox Union. (Capture d'écran via JTA)

JTA – Le groupe Orthodox Union organise des réunions entre les membres du Congrès et les électeurs juifs orthodoxes alarmés par les incidents antisémites survenus depuis le conflit entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza le mois dernier, et par ce qu’ils considèrent comme un échec du Congrès à soutenir Israël.

« De nombreux membres du Congrès n’ont pas défendu le droit d’Israël, en tant que nation souveraine, à agir en état de légitime défense », peut-on lire sur une page du site web du groupe de coordination qui facilite les rencontres entre les électeurs et leurs législateurs. « De plus, alors que la bataille entre Israël et le Hamas faisait rage, nous avons assisté à une recrudescence choquante des attaques violentes contre les Juifs américains. Trop d’élus ont été soit douloureusement complaisants, soit très lents à dénoncer ces attaques anti-juives. »

Selon le bureau de l’Orthodox Union à Washington, les réunions se poursuivent jusqu’à la semaine prochaine. Jusqu’à présent, 87 électeurs ont rencontré le personnel de 18 parlementaires des deux partis en Alabama, Arizona, Californie, New Jersey et New York.

Ces réunions sont inhabituelles. En général, les réunions portant sur des questions d’intérêt général réunissent des membres du personnel des bureaux des législateurs et, souvent, des représentants de groupes d’électeurs. Les réunions de l’unité opérationnelle réunissent des électeurs de base et, dans la plupart des cas, les législateurs eux-mêmes. La plupart des réunions se sont déroulées via Zoom, mais au moins une rencontre a eu lieu en personne.

Pendant et après le conflit du mois dernier, un certain nombre de progressistes du Parti démocrate ont tenu Israël pour responsable des hostilités et ont appelé à réduire l’aide à la défense d’Israël. Les Républicains et de nombreux autres Démocrates ont défendu Israël et ont déclaré que l’aide au pays ne devait pas être modifiée. Certains ont préconisé une nouvelle aide pour substituer aux fonds dépensés pour l’interception des missiles pendant le conflit afin de contrer les roquettes que le Hamas a tirées sur Israël.

« Plusieurs membres de la communauté de l’Orthodox Union ont fait part aux représentants de leurs inquiétudes quant à l’attitude de plus en plus hostile envers Israël de l’aile progressiste du Parti démocrate », a déclaré Lindsay Barsky, directrice des affaires du Congrès de l’Orthodox Union. Elle a déclaré que la plupart des réunions avaient suscité des réponses de sympathie.

« La plupart des représentants ont répondu en affirmant qu’ils avaient la même préoccupation. Les représentants démocrates ont été fermes dans leur engagement à continuer de défendre le droit d’Israël à se défendre contre le Hamas, soutenu par l’Iran », a déclaré Mme Barsky. « Ils ont également dit aux membres de la communauté que, si ces voix sont fortes, elles sont en fait très peu nombreuses, expliquant que la plupart des membres du groupe parlementaire démocrate sont pro-Israël. »

Les électeurs ont également évoqué leurs craintes d’attaques antisémites et ont demandé une augmentation du financement fédéral pour les protections de sécurité des organisations à but non lucratif et des lieux de culte.

Parmi les législateurs démocrates qui ont rencontré leurs électeurs orthodoxes figurent Ted Deutch (Floride), John Garamendi (Californie), Josh Gottheimer (New Jersey), Barbara Lee (Californie), Grace Meng (New York), Joseph Morelle (New York), Jerrold Nadler (New York), Kathleen Rice (New York), Albio Sires (New Jersey), Tom Suozzi (New York) et Paul Tonko (New York).

Parmi les Républicains figurent Byron Donalds (Floride), Neal Dunn (Floride), John Katko (New York), Nicole Malliotakis (New York), Brian Mast (Floride), Gary Palmer (Alabama) et David Schweikert (Arizona).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...