L’UE dément avoir accepté de reconstruire le point de passage de Gaza
Rechercher

L’UE dément avoir accepté de reconstruire le point de passage de Gaza

Une semaine après que les Palestiniens ont endommagé Kerem Shalom, les pipelines qui desservent la bande de Gaza en pénurie d'énergie ont partiellement rouvert

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des canalisations de gaz en feu au passage de marchandises de Kerem Shalom entre Israël et la bande de Gaza, 11 mai 2018 (Crédit : armée israélienne)
Des canalisations de gaz en feu au passage de marchandises de Kerem Shalom entre Israël et la bande de Gaza, 11 mai 2018 (Crédit : armée israélienne)

L’Union Européenne a démenti mardi une information d’une agence de presse israélienne qui affirmait que l’UE prévoyait de financer les réparations du point de passage de Kerem Shalon dans la bande de Gaza. Ce point de passage a été endommagé à plusieurs reprises par des manifestants palestiniens au cours des dernières semaines.

Vendredi, le site d’information Ynet a annoncé que l’UE avait accepté de verser 30 millions d’euros pour réparer les parties endommagées de l’installation, qui sert d’unique point de passage pour les biens et l’aide humanitaire vers Gaza depuis Israël.

Un porte-parole de l’UE a indiqué qu’aucune offre de ce genre n’avait été faite. L’officier de liaison militaire auprès des Palestiniens a également démenti que l’UE avait prévu de verser les fonds, déclarant que « l’information sur le sujet était incorrecte ».

La source de l’erreur dans l’article de Ynet n’était pas très claire. L’information n’a pas été attribuée à une source spécifique.

A trois occasions séparées, les émeutiers de la bande de Gaza ont mis le feu à des parties du point de passage, dont le terminal de carburants, le seul moyen d’acheminer du fioul et du carburant dans la bande de Gaza

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...