Madrid aura un musée juif dans un bâtiment repris à un groupe d’extrême-gauche
Rechercher

Madrid aura un musée juif dans un bâtiment repris à un groupe d’extrême-gauche

Ni Madrid ni Lisbonne, la capitale portugaise, ne possèdent de musées juifs, bien que ces deux pays aient été des centres importants du judaïsme européen

L'immeuble autogéré "La Ingobernable", menacé d'expulsion depuis plus de deux ans, dans le quartier de Paseo del Prado est vide depuis 2012, le 4 juillet 2019 à Madrid. (Crédit : Eduardo Parra/Europa Press via Getty Images)
L'immeuble autogéré "La Ingobernable", menacé d'expulsion depuis plus de deux ans, dans le quartier de Paseo del Prado est vide depuis 2012, le 4 juillet 2019 à Madrid. (Crédit : Eduardo Parra/Europa Press via Getty Images)

JTA – Madrid va ouvrir un musée juif dans un bâtiment qu’elle a récupéré à des militants d’extrême-gauche, a fait savoir jeudi le maire de la ville.

Le musée devrait ouvrir dans deux ans dans le bâtiment surnommé « La ingobernable ». Il est occupé illégalement depuis 2017 par des membres du réseau anticapitaliste Occupy, rapporte Libertad Digital.

« C’est la seule grande capitale d’Europe occidentale sans musée, mais elle a des liens profonds avec d’innombrables Juifs qui continuent à nourrir la culture séfarade depuis l’expulsion de 1492 et une affection pour l’Espagne », a déclaré le maire José Luis Martínez-Almeida, du Parti populaire de droite, dans un discours annonçant la décision.

Ni Madrid ni Lisbonne, la capitale portugaise, ne possèdent de musées juifs, bien que ces deux pays aient été des centres importants de la communauté juive européenne jusqu’à ce que la campagne de persécution menée par l’Église, connue sous le nom d’Inquisition, anéantisse pratiquement leurs communautés juives à partir de 1492.

Le musée juif de Lisbonne devait ouvrir en 2017, mais a été bloqué par l’opposition des habitants et de certains responsables politiques locaux.

C’est la Fundacion Hispano-Judia, une association madrilène à but non lucratif qui promeut le patrimoine juif, sera chargée d’en assurer le financement, a indiqué le maire. Il n’a pas précisé les coûts.

La municipalité a gagné une longue bataille juridique pour expulser les squatteurs du bâtiment en novembre. Le musée sera loué gratuitement pendant 50 ans.

Selon le site Libertad, un musée juif pourrait soutenir la candidature de Madrid à la reconnaissance par l’UNESCO du quartier central de Cortes où le musée sera ouvert.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...