Manifestation à Haïfa pour la fermeture du réservoir d’ammoniac de la ville
Rechercher

Manifestation à Haïfa pour la fermeture du réservoir d’ammoniac de la ville

3 000 manifestants ont bloqué les routes et les lycées ont annulé les classes alors que les juges doivent se prononcer sur le renouvellement du permis de l’installation

Manifestation devant la cour du district de Haïfa pour la fermeture du réservoir d'ammoniac de la ville, le 26 février 2017. (Crédit : Meir Vaaknin/Flash90)
Manifestation devant la cour du district de Haïfa pour la fermeture du réservoir d'ammoniac de la ville, le 26 février 2017. (Crédit : Meir Vaaknin/Flash90)

Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Haïfa dimanche matin pour demander la fermeture d’un réservoir d’ammoniac de la ville, quelques heures avant une décision judiciaire sur le possible arrêt de l’infrastructure.

Environ 3 000 personnes ont bloqué les routes entourant la cour du district de Haïfa alors que, dans le tribunal, les juges se penchaient sur une demande de Haïfa Group, le producteur d’engrais qui gère le réservoir, contre une décision gouvernementale d’annuler la licence du réservoir.

En plus des manifestants, les lycées de Haïfa et des villes environnantes étaient en grève. Toutes les classes ont été annulées entre 8h00 et 12h00.

Suite à la récente bataille juridique entre Haïfa Group et la municipalité, le ministère de l’Environnement a annoncé mercredi qu’il ne renouvellerait pas la licence du réservoir.

Le réservoir d'ammoniac de Haïfa. (Crédit : ministère de l'Environnement)
Le réservoir d’ammoniac de Haïfa. (Crédit : ministère de l’Environnement)

La cour du district de Haïfa devrait donner sa décision finale mercredi au plus tard.

Yona Yahav, le maire de Haïfa, a remercié les milliers de manifestants et a promis de continuer le combat jusqu’à ce que la ville, dont la pollution est tristement célèbre, soit nettoyée.

« Nous n’arrêterons pas tant qu’ils n’enlèveront pas le réservoir d’ammoniac, et nous devons avancer à la prochaine étape, l’arrêt de l’extension des raffineries et la baisse de la pollution », a-t-il déclaré selon la Dixième chaîne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...