Marche mondiale pour le climat organisée à Tel Aviv
Rechercher

Marche mondiale pour le climat organisée à Tel Aviv

L’Ambassade de France en Israël participera demain à cet événement mondial ; La COP21 vise un accord pour limiter à 2°C le réchauffement climatique

Crédit : Facebook/ מצעד האקלים העולמי 2015 - אי אפשר עוד לחכות
Crédit : Facebook/ מצעד האקלים העולמי 2015 - אי אפשר עוד לחכות

L’Ambassade de France en Israël s’est associée aux ONG AVAAZ, Israel Bike association, EcoPeace Middle East et Green Course, pour organiser à Tel Aviv la Marche mondiale pour le climat.

Cette marche aura lieu à partir de 11h30 sur la place Rabin à Tel Aviv.

L’Ambassadeur de France, Patrick Maisonnave, y sera rejoint par le ministre israélien de l’Environnement, Avi Gabbay.

« L’Ambassade de France est fière d’être associée à cette marche mondiale pour le climat qui aura lieu vendredi à Tel Aviv. A quelques jours à peine de l’ouverture de la COP21 à Paris, j’espère que nous y serons nombreux à manifester notre engagement dans la lutte contre les dérèglements climatiques.

La France va présider et accueillir la COP21 dès le 29 novembre, malgré les attentats tragiques qui viennent de toucher Paris. Comme l’a dit le président Hollande, ce sera aussi un moment d’espérance et de solidarité. », a déclaré l’ambassadeur à la veille de la marche.

Programme :

Marche pour le climat
Marche pour le climat

La COP21 démarre un jour plus tôt

2015 pourrait être l’année la plus chaude jamais enregistrée, a annoncé mercredi l’Organisation météorologique mondiale (OMM), soulignant l’urgence d’une action à la Conférence sur le climat de Paris, qui démarrera d’ailleurs dès dimanche, un jour plus tôt que prévu.

Les négociateurs se retrouveront dimanche au parc des expositions du Bourget, près de Paris, à 17H00 (16H00 gmt).

Une ouverture anticipée à la demande des deux co-présidents des débats, pour « permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord », explique la Convention des Nations unies sur les changements climatiques (Cnuccc), cadre de ces pourparlers.

Plus de 150 chefs d’Etat et de gouvernement, selon le gouvernement français, sont attendus le lendemain, pour la cérémonie d’ouverture officielle.

Mercredi, l’OMM a une nouvelle fois appelé à limiter les émissions de gaz à effet de serre tant qu’on a encore « le choix » pour agir.

« La tendance qui se dessine pour 2015 laisse supposer que cette année sera très probablement la plus chaude jamais constatée », déclare cette agence de l’ONU basée à Genève.

« Nous disposons des connaissances et des outils nécessaires pour agir. Nous avons le choix, ce qui ne sera pas le cas des générations futures », a réaffirmé le secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud.

« La température moyenne à la surface du globe franchira sans doute le seuil aussi symbolique que significatif que constitue un réchauffement de 1°C par rapport à l’époque préindustrielle », prévient l’OMM.

Les années 2011 à 2015 représentent la période de cinq ans la plus chaude jamais enregistrée, de nombreux phénomènes météorologiques extrêmes – en particulier les vagues de chaleur – étant influencés par le changement climatique, indique ce rapport.

« Tristes nouvelles pour notre planète! », a mis en garde M. Jarraud, citant notamment les nouveaux pics de concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Angela Merkel au Bundestag, le 26 novembre 2014 (Crédit : AFP/CLEMENS BILAN)
Angela Merkel au Bundestag, le 26 novembre 2014 (Crédit : AFP/CLEMENS BILAN)

La chancelière allemande, Angela Merkel, a appelé mercredi à un accord international « contraignant » à l’issue de la conférence de Paris.

« Nous devons réussir maintenant à nous mettre d’accord sur un mécanisme de vérification contraignant en droit international pour que ce siècle puisse être appelé de manière crédible le siècle de la décarbonisation », a-t-elle déclaré devant la chambre basse du Parlement allemand.

La COP21 vise un accord pour limiter à 2°C le réchauffement climatique et à mettre en place un mécanisme pour s’assurer que les Etats respectent leurs objectifs.

Le rapport de l’OMM insiste sur la globalité du réchauffement. En 2015, une vague de chaleur notoire s’est abattue sur l’Inde en mai et juin, la moyenne des températures maximales dépassant 42°C un peu partout, voire 45°C par endroits.

À la fin du printemps et en été, des vagues de chaleur ont frappé l’Europe, l’Afrique du nord et le Moyen-Orient, où de nombreux records ont été battus. En mai, des températures anormalement élevées ont été enregistrées au Burkina Faso, au Niger et au Maroc, de même qu’en Espagne et au Portugal.

En juillet, des vagues de chaleur ont balayé un vaste territoire entre le Danemark, au nord, le Maroc, au sud, et l’Iran, à l’est. Début août, une canicule s’est abattue sur la Jordanie, tandis qu’en Pologne, la ville de Wroclaw enregistrait, le 8 août, un record de chaleur absolu, 38,9°C.

Au printemps austral, des records de chaleur ont été régulièrement battus en Afrique du Sud.

La Chine a connu sa période janvier–octobre la plus chaude jamais constatée tandis que pour le continent africain, 2015 se classe pour le moment au deuxième rang des années les plus chaudes. L’Australie a connu le mois d’octobre le plus chaud de son histoire, note également l’OMM.

« Les conséquences d’une planète qui se réchauffe deviennent de plus en plus claires partout dans le monde », a commenté Ed Hawkins, climatologue de l’université de Reading. « 2015 n’est pas une année d’exception ».

Les négociateurs de la COP21 auront jusqu’au samedi 5 décembre pour présenter à la Cnuccc un projet d’accord toiletté et lisible, afin que les ministres puissent prendre le relais et négocier plus au fond la semaine suivante. La COP21 doit s’achever le 11 décembre.

En pleine mobilisation contre les attentats jihadistes, les autorités françaises ont annoncé mercredi avoir mobilisé près de 11.000 membres des forces de l’ordre pour assurer la sécurité de la conférence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...