Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

« L’horrible réalité » : Meir Tamari inhumé le jour de son 32e anniversaire

Sa femme s'est exprimée lors de la cérémonie, ainsi qu'Orit Strock, ministre des Implantations, Yossi Dagan, chef du conseil régional de Samarie, et Dov Lior, grand rabbin de Safed

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Tal Tamari et ses enfants lors de l'enterrement de son mari Meir dans l’implantation de Shaked, le 31 mai 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
Tal Tamari et ses enfants lors de l'enterrement de son mari Meir dans l’implantation de Shaked, le 31 mai 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Meir Tamari, père de deux enfants originaire de l’implantation de Hermesh, dans le nord de la Cisjordanie, qui est mort dans un attentat terroriste, a été enterré ce mercredi après-midi, le jour de son 32e anniversaire.

Ses funérailles ont eu lieu au cimetière de l’implantation de Shaked, près de Hermesh, à 17h30. Des centaines de personnes étaient présentes.

Sa femme Tal s’est exprimée lors de la cérémonie, ainsi qu’Orit Strock, ministre des Implantations, Yossi Dagan, chef du conseil régional de Samarie, et Dov Lior, grand rabbin de Safed.

« Tu étais censé avoir 32 ans aujourd’hui. Au lieu de te souhaiter un joyeux anniversaire, je suis maintenant seule avec les enfants », a déclaré Tal Tamari en retenant ses larmes.

« Nos enfants ne pourront pas voir ta lumière, passer plus de temps avec toi, grandir avec toi et apprendre de ta bonté, de ton honnêteté et de ta volonté d’aider les autres. Ca n’a pas de sens », a-t-elle déclaré. « C’est l’horrible réalité. »

Elle a été photographiée lors de l’enterrement debout au-dessus de la fosse funéraire, tenant sa fille de trois ans alors que son fils d’un an était sur son dos.

Des images tournées par les caméras de surveillance montrent une attaque à l’arme à feu près de l’implantation de Hermesh, en Cisjordanie, le 30 mai 2023. A gauche : une photo non-datée de Meir Tamari, mort dans l’attentat. (Autorisation)

« Il ne me reste plus qu’à inculquer tes valeurs à nos enfants, et j’espère que j’y parviendrai… Nous sommes censés vivre en Israël en toute sécurité et pouvoir rentrer chez nous en toute sécurité auprès de nos familles. Toute autre réalité ne peut être acceptée », a-t-elle déclaré – un message depuis longtemps répété par les résidents d’implantations.

Ceux-ci ont appelé à une réponse militaire plus dure aux attaques terroristes palestiniennes, notamment en rétablissant des points de contrôle supplémentaires pour les Palestiniens dans toute la Cisjordanie alors que la population dans les implantations continue de s’étendre.

Orit Strock a elle déclaré que les assaillants palestiniens voulaient « éteindre non seulement votre lumière mais toutes les lumières que nous avons allumées dans toute la Samarie (nord de la Cisjordanie) ».

Elle a rappelé la dernière décision du gouvernement d’autoriser le transfert de l’avant-poste illégal de Homesh sur des terres de l’État afin qu’il soit légalisé – preuve selon elle que les ennemis d’Israël échouaient dans leurs efforts pour les expulser de la Cisjordanie.

Orit Strock. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

« Dans les prochains jours, nous allons approuver de nombreuses autres maisons ici dans le nord de la Samarie, qui ajouteront également de la lumière contre l’obscurité du terrorisme », a déclaré Strock, avant l’approbation attendue par le gouvernement de milliers de maisons supplémentaires.

« Quand ils nous frappent, nous nous multiplions… et partout où ils essaient de nous déraciner, nous approfondissons nos racines et construisons plus de maisons », a ajouté la ministre d’extrême droite.

Dans son discours, Yossi Dagan a lui appelé le gouvernement à lancer une importante opération de sécurité en Cisjordanie afin de réprimer le terrorisme palestinien. « Nous vous demandons des réponses. Le sang juif ne peut pas être versé en vain – ni en Samarie ni à Tel Aviv. »

L’armée israélienne est toujours à la recherche des terroristes armés palestiniens qui ont commis l’attentat ce mardi.

Tal Tamari et son fils lors de l’enterrement de son mari Meir dans l’implantation de Shaked, le 31 mai 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Le groupe terroriste des Brigades des martyrs Al-Aqsa, vaguement lié au parti du Fatah de l’Autorité palestinienne au pouvoir, a revendiqué l’attaque, sans apporter d’éléments permettant de prouver ses dires.

Sur des images tournées par les caméras de surveillance, le véhicule bleu de Tamari ralentit avant de tourner vers l’implantation où il réside lorsqu’un SUV blanc le dépasse et s’arrête à son niveau.

Les terroristes ont ouvert alors le feu à courte portée vers leur victime, la blessant au torse à de multiples reprises. Tamari a continué à conduire jusqu’à l’entrée de l’implantation, à quelques centaines de mètres de distance, où les gardes de sécurité ont alerté les médecins.

Dans un état grave, Tamari a été héliporté à l’hôpital où les médecins ont par la suite prononcé son décès.

L’armée recherche toujours les auteurs de l’attaque dans les villages et dans les villes palestiniennes du secteur. Hermesh se trouve à l’ouest de Jénine et au nord de Tulkarem, deux localités considérées par les militaires comme particulièrement sensibles en matière d’activités terroristes.

Un certain nombre de routes avaient été fermées par les soldats après l’attaque.

Tamari s’était installé à Hermesh il y a environ quatre ans après avoir épousé Tal, une résidente de l’implantation, a fait savoir le conseil régional de Samarie. Il laisse derrière lui son épouse et deux jeunes enfants âgés d’un et trois ans.

Esther Horgen, 52 ans, qui a été retrouvée morte dans le nord de la Cisjordanie à la suite d’un attentat terroriste présumé le 20 décembre 2020. (Autorisation)

Tal Tamari est la belle-fille de Binyamin Horgen, dont la première épouse, Esther, avait été assassinée par un Palestinien alors qu’elle était allée se promener dans une forêt au mois de décembre 2020.

L’année dernière, des hommes armés palestiniens ont pris pour cible de manière répétée les troupes qui menaient des raids d’arrestation, des postes militaires, des implantations israéliennes et des civils circulant sur les routes de Cisjordanie.

Lundi soir, une ambulance militaire a été visée par des tirs dans le sud de la Cisjordanie et des terroristes palestiniens ont ouvert le feu en direction d’une implantation située au nord de la Cisjordanie. Des tirs ont par ailleurs pris pour cible une ville israélienne qui jouxte la barrière de sécurité, dimanche, entraînant de légers dégâts.

Des soldats israéliens dans le village de Qafin, en Cisjordanie, recherchent les attaquants responsables de la mort d’un civil israélien à l’entrée de l’implantation de Hermesh, le 30 mai 2023. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)

Les tensions entre Israël et les Palestiniens sont élevées depuis l’année dernière, alors que l’armée mène des raids nocturnes quasiment quotidiens en Cisjordanie – une offensive antiterroriste qui a suivi une série d’attentats palestiniens meurtriers.

L’armée a indiqué que huit Palestiniens recherchés ont été arrêtés par les soldats pendant des raids qui ont eu lieu mercredi aux premières heures de la matinée. Aucun d’entre eux ne serait lié à l’attaque meurtrière de mardi.

Depuis le début de l’année, les attentats terroristes en Israël et en Cisjordanie ont fait 20 morts et plusieurs blessés graves.

Au moins 112 Palestiniens ont été tués depuis le début de l’année – la plupart lors d’affrontements avec des soldats, mais certains dans des circonstances plus douteuses qui font l’objet d’une enquête par Tsahal.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.