Merkel se dit favorable à des « contacts indirects » avec le Hamas
Rechercher

Merkel se dit favorable à des « contacts indirects » avec le Hamas

Le ministre de la Défense Benny Gantz a rencontré jeudi le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, à Tel Aviv

La chancelière allemande Angela Merkel prononce un discours lors d'une séance plénière du Bundestag, le 12 septembre 2018. (AP Photo/Markus Schreiber)
La chancelière allemande Angela Merkel prononce un discours lors d'une séance plénière du Bundestag, le 12 septembre 2018. (AP Photo/Markus Schreiber)

Angela Merkel s’est déclarée jeudi favorable à des « contacts indirects » avec le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas, au pouvoir à Gaza, indispensables selon elle pour aboutir à un cessez-le-feu avec Israël.

« Vous ne pouvez pas toujours le faire directement, mais bien sûr le Hamas doit être impliqué d’une manière ou d’une autre car sans le Hamas, il n’y a pas de cessez-le-feu », a déclaré la chancelière allemande lors d’un forum organisé par le groupe WDR.

Angela Merkel a redit qu’Israël disposait d’un « droit à l’autodéfense » et assuré que l’Allemagne « contribuerait aux tentatives diplomatiques visant à créer une situation durable à long terme ».

« Tout ce que nous faisons doit être vu dans le contexte des efforts des Américains et des autres pays européens, seuls nous ne serons pas un facteur décisif », a cependant prévenu Mme Merkel.

Le ministre de la Défense Benny Gantz a rencontré jeudi le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, à Tel Aviv.

Gantz lui a exprimé sa reconnaissance pour le « soutien sans équivoque » et « l’engagement inébranlable » de l’Allemagne en faveur de la sécurité d’Israël.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, visite un bâtiment à Petah Tikva touché par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, le 20 mai 2021. (Crédit : Miri Shimonovitch).

Les deux hommes ont parlé de leur objectif commun d’ « affaiblir les éléments extrémistes et de renforcer les forces modérées à Gaza et dans la région en général, afin de garantir la paix et la stabilité à long terme », indique le communiqué.

Peu après son atterrissage en Israël, le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas avait été briefé sur la sécurité à Petah Tikva par le général Ori Gordin, chef du commandement du front intérieur de l’armée israélienne.

Maas s’est également rendu dans un bâtiment de la ville touché par une roquette tirée depuis Gaza.

Le ministre allemand a déclaré que sa visite avait pour objectif de signifier sa solidarité avec Israël, et a souligné le droit d’Israël à se défendre.

Il a également précisé que l’Allemagne soutient les efforts visant à parvenir à un cessez-le-feu.

Les ministres des Affaires étrangères tchèque et slovaque devraient atterrir à la mi-journée.

Steffen Seibert (Crédit : Whuke/CC BY-SA 2.0 DE)

Lundi, Steffen Seibert, le porte-parole de la chancelière Angela Merkel n’a pas condamné les bombardements du week-end par les forces israéliennes contre la tour Jalaa abritant notamment plusieurs médias internationaux et une unité du Hamas.

« Le travail journalistique sur le terrain dans une zone de conflit est important mais on sait aussi que le Hamas est actif dans des zones très peuplées et qu’il prend donc aussi la population civile en otage », a expliqué Steffen Seibert.

« Nous sommes confiants dans le fait qu’Israël agisse ici avec modération et dans les limites de la proportionnalité », avait-il ajouté.

Angela Merkel a exprimé lundi, lors d’un appel téléphonique au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, sa « solidarité » avec Israël tout en exprimant son souhait de voir les hostilités « prendre fin le plus rapidement possible ».

« La chancelière a de nouveau condamné fermement la poursuite des tirs de roquettes depuis Gaza sur Israël et a assuré le Premier ministre de la solidarité du gouvernement allemand. Elle a réaffirmé le droit d’Israël à se défendre contre ces attaques », avait déclaré sur Twitter Steffen Seibert.

« Compte tenu des nombreux civils qui ont perdu la vie dans les deux camps, la chancelière a exprimé son espoir de voir les hostilités prendre fin le plus rapidement possible », avait-il ajouté.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...