Rechercher

Meyer Habib réélu député de la 8e circonscription des Français de l’étranger

Si Déborah Abisror-De Lième s'est largement imposée dans tous les autres pays de la circonscription, cela ne lui a pas permis de rattraper l'avance prise par le député sortant en Israël

Meyer Habib, député des Français d'Israël, lors de l'Olimpiada à Jérusalem, le 30 juin 2016. (Crédit : autorisation)
Meyer Habib, député des Français d'Israël, lors de l'Olimpiada à Jérusalem, le 30 juin 2016. (Crédit : autorisation)

Les Français étaient appelés à voter dimanche pour élire leurs représentants à l’assemblée nationale.

Avec un taux d’abstention record de 86,07 % et seulement 193 voix d’écart, le député sortant Meyer Habib (LR-UDI) a été réélu de justesse avec 50,58 % des suffrages exprimés face à la candidate de la majorité présidentielle Déborah Abisror-De Lième, qui a obtenu 49,42 % des votes.

Si Mme Abisror-De Lième s’est largement imposée dans tous les autres pays de la circonscriptions, cela ne lui a pas permis de rattraper l’avance prise par Habib en Israël.

La candidate vaincue a évoqué sa défaite sur Twitter et promis de continuer à s’engager en faveur des Français établis hors de France.

Peu avant l’annonce des résultats officiels, la Nupes, et notamment Clémentine Autain, candidate de l’union de gauche et qui a recueilli 100 % des voix dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis – son adversaire s’étant retiré durant l’entre-deux tours – se sont réjouis prématurément sur Twitter d’une défaite de Meyer Habib dans un tweet, avant d’effacer leurs publications.

Jeudi, le député LR-UDI avait publié une vidéo en compagnie du chef de l’opposition Benjamin Netanyahu dans laquelle il appelait les Français d’Israël à aller voter.

Vendredi, Habib, en poste depuis 2013, avait dénoncé la fermeture de trois bureaux de vote en Israël, à Ashdod, Beer Sheva et Eilat, et ce malgré la possibilité du vote en ligne.

Dimanche soir, il a annoncé sa victoire et remercié son électorat.

Selon le Canard enchainé, il aurait été accusé par la consule de France à Tel Aviv de « pratiques dont la légalité pourrait être questionnable » dans le cadre du premier tour de l’élection. La consule mentionne ainsi un appel téléphonique durant lequel il aurait été demandé à un électeur son identifiant et son mot de passe pour pouvoir voter à sa place via Internet. Il a également été accusé d’avoir mis en place des navettes vers les bureaux de vote.

Déborah Abisror-De Lième envisage désormais de déposer un recours afin de contester l’élection de Meyer Habib.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...