Mgr Pierre d’Ornellas, lauréat du prix 2019 de l’Amitié judéo-chrétienne
Rechercher

Mgr Pierre d’Ornellas, lauréat du prix 2019 de l’Amitié judéo-chrétienne

En 2015, il a publié l’ouvrage "Juifs et Chrétiens, frères à l’évidence", co-écrit avec Jean-François Bensahel, président de la synagogue Copernic

Monseigneur Pierre d'Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo, à Ecclesia Campus 2012 à Rennes. (Crédit photo : Peter Potrowl / Wikimédia / CC BY 3.0)
Monseigneur Pierre d'Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo, à Ecclesia Campus 2012 à Rennes. (Crédit photo : Peter Potrowl / Wikimédia / CC BY 3.0)

Le 26 mai dernier, à l’occasion de son Assemblée générale organisée à Rennes les 30 et 31 mai, l’Amitié judéo-chrétienne de France a annoncé décerner son prix 2019 à Monseigneur Pierre d’Ornellas.

Le prix lui sera remis lors d’une cérémonie le 20 novembre prochain, au Collège des Bernardins à Paris.

Ingénieur, doctorant en théologie, ordonné prêtre en 1984, Mgr d’Ornellas est l’archevêque de l’archidiocèse de Rennes depuis 2007. Il est devenu chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur en 2016.

Il a publié en 2015 l’ouvrage Juifs et Chrétiens, frères à l’évidence, co-écrit avec Jean-François Bensahel, président de la synagogue Copernic.

L’an dernier, à l’occasion des 70 ans de l’Amitié judéo-chrétienne de France, il a avait rappelé « l’importance de la présence d’Israël et du peuple juif ».

Lors de l’Assemblée générale de l’organisation, il a participé au colloque « Juifs et chrétiens : comment progresser dans le dialogue et la rencontre ? ».

Interviewée par le journal Ouest-France, Jacqueline Cuche, présidente de l’Amitié judéo-chrétienne de France, explique que le but de l’association est de « réunir Juifs et Chrétiens ensemble pour réfléchir et faire évoluer la vision chrétienne des Juifs, et encourager la réconciliation entre Juifs et Chrétiens ».

Pour ce faire, afin d’approfondir le dialogue entre les deux religions, elle dit vouloir proposer des « choses toutes simples » : « Par exemple, proposer la visite d’une synagogue, beaucoup de personnes n’y ont jamais mis les pieds, ou organiser un moment de rencontre pour un début du Shabbat. Proposer également des rencontres pour une lecture de la Bible à deux voix, comment est-elle lue par les Chrétiens et les Juifs… »

L’association a été fondée en 1948, notamment par Jules Isaac, historien, et Edmond Fleg, écrivain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...