Michaeli estime que la candidature de Gantz « ne sert pas à grand chose »
Rechercher

Michaeli estime que la candidature de Gantz « ne sert pas à grand chose »

En réponse au chef de Kakhol lavan qui se compare à Rabin, Merav Michaeli a déclaré que le regretté Premier ministre "n'aurait pas siégé avec Netanyahu sous trois inculpations"

Merav Michaeli, dirigeante du Parti travailliste, intervient sur la Douzième chaîne, le 6 mars 2021. (Capture d'écran)
Merav Michaeli, dirigeante du Parti travailliste, intervient sur la Douzième chaîne, le 6 mars 2021. (Capture d'écran)

La dirigeante du Parti travailliste Merav Michaeli a appelé samedi le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz à abandonner sa candidature à la Knesset, déclarant que son parti « ne sert pas à grand chose ».

Après que M. Gantz a déclaré cette semaine qu’il était le successeur du célèbre leader du Parti travailliste, feu le Premier ministre Yitzhak Rabin, Michaeli a déclaré à la Douzième chaîne de télévision : « Yitzhak Rabin n’aurait pas siégé avec Netanyahu [dans une coalition] avec trois inculpations [contre le Premier ministre]. »

Interrogée sur la question de savoir si son parti aurait dû s’associer au parti Meretz avant les élections du 23 mars, compte tenu du fait qu’il est prévu que le parti Meretz ne franchisse pas le seuil de la Knesset dans les récents sondages, Mme Michaeli a répondu que le parti Meretz avait écarté cette possibilité.

Le chef du Meretz, Nitzan Horowitz, « a annoncé à l’avance… que le Meretz fonctionnera seul. Nous n’avons même pas discuté… Meretz est un parti important, je suis convaincu qu’il va franchir le seuil électoral. »

Mais, a-t-elle ajouté, « Ceux du bloc [de centre-gauche] qui doivent démissionner sont Kakhol lavan. On ne peut pas leur faire confiance, ils ne défendent rien. Ils siègent au sein du gouvernement [du Premier ministre Benjamin] Netanyahu tout en promettant à nouveau de ne pas siéger avec lui. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...