Rechercher

Microsoft va ouvrir 5 nouveaux sites en Israël et doubler ses effectifs de R&D

Des bureaux sont prévus à Tel Aviv, Herzliya, Beer Sheva, Jérusalem et un autre site inconnu; le géant de la technologie prévoit de recruter plus de 2 500 employés supplémentaires

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Le nouveau campus de Microsoft à Herzliya.(Amit-Geron)
Le nouveau campus de Microsoft à Herzliya.(Amit-Geron)

Microsoft prévoit d’ouvrir cinq sites supplémentaires en Israël et de plus que doubler ses effectifs de R&D dans le pays au cours des quatre prochaines années, a annoncé le géant technologique mercredi.

Microsoft exploite actuellement des centres de développement à Haïfa, Tel Aviv et Nazareth, et a ouvert un campus de 46 000 mètres carrés à Herzliya à la fin de l’année dernière. À la fin de 2020, Microsoft employait environ 2 300 personnes en Israël – dont 2 000 en R&D, travaillant sur des projets incluant la cybersécurité, les technologies d’intelligence artificielle, le big data et la santé. Envrion 300 personnes travaillent dans la vente et le marketing.

Microsoft gère également un fonds de capital-risque et des programmes « Microsoft for Startups », dont le personnel travaille depuis les bureaux d’Herzliya.

La société a ouvert une succursale locale en Israël en 1989, et a établi son premier centre de R&D en Israël, le premier en dehors des États-Unis, en 1991.

La société a déclaré qu’elle a connu une croissance substantielle au cours des 18 derniers mois dans ses centres de développement et espère ajouter plus de 2 500 ingénieurs et autres fonctions dans les années à venir pour constituer une main-d’œuvre locale de plus de 4 500 personnes.

Les cinq sites prévus comprennent un deuxième site à Tel Aviv qui accueillera plus de 1 000 employés sur un terrain de 25 000 mètres carrés, un espace supplémentaire d’environ 17 000 mètres carrés adjacent au site d’Herzliya pour 1 000 employés de plus, et deux nouveaux sites de développement qui devraient ouvrir l’année prochaine à Beer Sheva et à Jérusalem pour exploiter les talents des « secteurs sous-représentés, tels que les Juifs ultra-orthodoxes et les Arabes israéliens », a déclaré la société. L’emplacement du cinquième site est encore à l’étude et tiendra compte de facteurs clés tels que la diversité de la main-d’œuvre, les déplacements et l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Michal Braverman-Blumenstyk, vice-présidente d’entreprise et directrice générale du centre de R&D de Microsoft en Israël. (Yossi Zeliger)

Microsoft a déclaré qu’elle employait un modèle de travail hybride et que la plupart de ses employés souhaitaient répartir leur temps de travail entre le bureau et les sites extérieurs, selon une étude interne. « La possibilité de choisir conduit à une plus grande satisfaction des employés et à une plus grande flexibilité organisationnelle », a déclaré l’entreprise dans son communiqué mercredi.

Michal Braverman-Blumenstyk, vice-présidente et directrice générale du centre de R&D de Microsoft en Israël, a déclaré que « l’établissement des nouveaux sites de développement, ainsi que le recrutement de milliers de nouveaux employés en Israël, est la preuve de l’engagement et de la confiance de Microsoft dans notre impact technologique et notre main-d’œuvre talentueuse. »

« Cette expansion nous aidera à nous développer, à retenir et à recruter les personnes les plus talentueuses pour construire les solutions les plus avant-gardistes. Nous voulons que Microsoft soit accessible à tout candidat, quel que soit son lieu de résidence, c’est pourquoi l’établissement de campus à Jérusalem et à Beer Sheva est particulièrement significatif », a-t-elle ajouté.

Parmi les géants de la technologie, Google a déclaré plus tôt cette année qu’il mettait en place une équipe de développement de puces en Israël, tandis que Nvidia a déclaré qu’il prévoyait de recruter 600 ingénieurs supplémentaires pour renforcer ses activités de R&D localement.

Amazon envisage également de créer un centre de données en Israël, et Oracle se prépare à lancer un nouveau centre de données à Jérusalem qui fonctionnera comme un fournisseur régional de cloud pour les clients israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...