Misha Lakin : l’incitation en ligne est responsable de la mort de mon père
Rechercher

Misha Lakin : l’incitation en ligne est responsable de la mort de mon père

Richard Lakin, victime d'un attentat à Jérusalem, a été tué par la « haine contre laquelle il a lutté toute sa vie », selon son fils

Richard Lakin, tué dans une attaque terroriste à Jérusalem en octobre 2015. (Crédit :  Facebook)
Richard Lakin, tué dans une attaque terroriste à Jérusalem en octobre 2015. (Crédit : Facebook)

Le fils de l’Israélien d’origine américaine qui est décédé mardi, deux semaines après avoir été grièvement blessé dans une attaque terroriste à Jérusalem, a accusé l’incitation à la haine en ligne d’être responsable de la mort de son père.

Richard Lakin, 76 ans, un ancien directeur d’école et militant des droits civiques américains, a été touché le 13 octobre à la tête par des tirs et poignardé dans la poitrine pendant l’attaque dans un autobus bondé à Jérusalem, dans laquelle deux autres Israéliens ont été tués.

Il avait pris le bus pour rentrer chez lui après avoir consulté un médecin, a déclaré mardi sa famille, parce qu’il était inquiet de la série d’attaques au couteau palestiniennes dans la région.

« C’est inconcevable que ce réseau social, le plus puissant du monde, dont l’influence est sans doute plus grande que celle des chefs d’Etat… permette aux terroristes d’appeler à l’assassinat de Juifs innocents », a déclaré Micha Lakin sur la Deuxième chaîne, une référence probable à Facebook. « Il est mort des suites de la même incitation à la haine contre laquelle il a lutté contre toute sa vie ».

בנו של ריצ'ארד לייקין, שמת הבוקר בבית החולים שבועיים לאחר שנפצע אנושות בפיגוע הירי והדקירה בארמון הנציב, סיפר כי אביו היה פעיל נלהב למען דו קיום ונגד הסתהכל הפרטים – http://bit.ly/1LzgMgT

Posted by ‎חדשות 2‎ on Tuesday, 27 October 2015

Lakin était le principal plaignant d’un recours collectif déposé lundi contre Facebook, accusant le réseau social d’ignorer les messages palestiniens généralisés appelant à la violence contre les Juifs.

Dans la plainte déposée à la Cour suprême de Brooklyn dans l’Etat de New York, les 20 000 plaignants israéliens affirment que les messages Facebook ont ​​inspiré les récentes attaques terroristes et que « les algorithmes et la plate-forme de Facebook connectent les incitateurs à des terroristes qui sont en outre encouragés à perpétrer des attaques au couteau et d’autres attaques violentes contre les Israéliens ».

Les responsables gouvernementaux israéliens ont souligné que l’incitation à la haine palestinienne, en grande partie propagée par les réseaux des médias sociaux, était un facteur majeur derrière la vague des attaques au couteau et d’autres attaques au cours des dernières semaines.

Dans l’interview télévisée, Misha Lakin a également rappelé les efforts de son père pour favoriser la coexistence et son affiliation avec le mouvement des droits civiques.

« Papa croyait en la coexistence et avant d’immigrer en Israël dans les années 1980, il a milité aux États-Unis pour promouvoir le dialogue et l’égalité. C’était un activiste social et il a marché aux côtés de Martin Luther King pour protester contre le racisme », a déclaré Lakin.

Lakin a été inhumé mercredi à 11 h au cimetière Eretz HaHaim à Beit Shemesh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...