Mort de Sylvain Sylvain, guitariste juif des New York Dolls, à 69 ans
Rechercher

Mort de Sylvain Sylvain, guitariste juif des New York Dolls, à 69 ans

Le musicien a été salué comme ayant été le "pilier" du groupe de rock ; sa famille avait fui l'antisémitisme au Caire en 1956, se réfugiant aux Etats-Unis

Le guitariste des New York Dolls Sylvain Sylvain en 1980. (Crédit : Peter Noble/Redferns/Getty Images via JTA)
Le guitariste des New York Dolls Sylvain Sylvain en 1980. (Crédit : Peter Noble/Redferns/Getty Images via JTA)

JTA — Sylvain Sylvain, guitariste connu pour avoir été un pilier du groupe de rock influent des années 1970, les New York Dolls, fondé après la fuite de sa famille juive d’Egypte qui avait voulu échapper à un antisémitisme croissant, s’est éteint à l’âge de 69 ans.

Son décès a été annoncé jeudi soir sur sa page Facebook. Le musicien a succombé à un cancer.

Sylvain Mizrahi se son vrai nom était né dans une famille juive syrienne au Caire, en 1951. Mais sa famille avait fui pendant la crise de Suez, qui avait attisé une nouvelle vague d’antisémitisme dans tout le Moyen-Orient après une tentative d’Israël de venir en aide aux forces britanniques et françaises qui avaient voulu prendre le contrôle du canal de Suez, en 1956.

« J’ai été probablement l’un des derniers immigrants à entrer dans le port de New York en étant salué par la statue de la Liberté », aurait-il raconté ultérieurement. « Je me tenais là… et les gens me demandaient : ‘Vous parlez anglais ?’, et je répondais non. Ils me disaient alors : ‘Va te faire f… ». Et les premiers mots que j’ai appris quand j’ai débarqué du bateau étaient ceux-là : « Va te faire f… ».

Le groupe des New York Dolls, qui avait été formé en 1971, avait été autant reconnu pour ses passages sur scène flamboyants que pour ses chansons rock tapageuses qui allaient entraîner le mouvement punk à la fin de la décennie. Parmi leurs titres les plus connus, « Personality Crisis » et « Trash ».

Lenny Kaye, le guitariste juif qui, pendant longtemps, a accompagné Patti Smith, connu pour avoir fait la chronique de l’histoire du rock en 1960 et 1970, a écrit une note rattachée à l’annonce de la mort de Sylvain sur Facebook.

« Son rôle dans le groupe a été celui d’un pilier, les autres membres du groupe gravitant précisément autour de lui », a écrit Kaye. « Même s’il a courageusement essayé de maintenir les activités du groupe, la fable morale des Dolls a eu raison de ce dernier – mais pas avant que le groupe ne parvienne à semer une influence qui allait être à l’origine de nombreuses générations du rock, dont certaines sont encore à venir ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...