Moshe Lion met en garde les résidents de Jérusalem Est non-vaccinés
Rechercher

Moshe Lion met en garde les résidents de Jérusalem Est non-vaccinés

Face au faible taux de vaccination dans le secteur est de la capitale, le maire de la ville a averti que les résidents non vaccinés pourrait se voir refuser certaines entrées

Une résident palestinienn du quartier de Beit Hanina à Jérusalem-Est se fait vacciner contre le coronavirus dans un centre de santé de Clalit, le 3 février 2021. (Ahmad Gharabli/AFP)
Une résident palestinienn du quartier de Beit Hanina à Jérusalem-Est se fait vacciner contre le coronavirus dans un centre de santé de Clalit, le 3 février 2021. (Ahmad Gharabli/AFP)

Le maire de Jérusalem Moshe Lion a averti les responsables arabes que les résidents non vaccinés pourraient se voir interdire l’accès à la mosquée, aux écoles et aux hôtels, selon des enregistrements diffusés lundi.

Une réunion entre le maire et plusieurs responsables de quartiers à Jérusalem a été organisée au sujet du faible taux de vaccination enregistré à Jérusalem-Est.

« Ils se rendent service à eux-mêmes, ils ne me rendent pas service », peut-on entendre Lion lors d’un appel aux responsables de quartiers. « S’ils ne veulent pas se faire vacciner, ils ne seront pas vaccinés, mais ils n’auront pas le droit de rentrer dans des hôtels, ils ne seront pas autorisés à entrer dans des mosquées, ils ne seront pas autorisés dans les écoles, et ensuite ils diront : ‘mais pourquoi ne pas nous avoir prévenu ?’  »

La légalité d’empêcher les personnes non vaccinées d’assister à des réunions ou de se rendre au travail fait toujours débat alors que le pays s’efforce de motiver sa campagne de vaccination, la plus importante au monde et qui est actuellement en perte de vitesse.

Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, à la 17e Conférence annuelle de Jérusalem du groupe « Besheva », le 25 février 2020. (Yonatan Sindel / Flash90)

Lion a déclaré que les habitants de la ville étaient « indifférents » au programme de vaccination et qu’il fallait les appeler et leur dire d’aller se faire vacciner.

« Ils seront bientôt sous pression quand tout le monde retournera au travail et qu’ils lui diront : ‘Bonjour, arrêtez, vous n’avez pas été vacciné, restez chez vous maintenant' », a déclaré Lion.

« Souvenez-vous de ce que je vous dis, mes amis – celui qui ne se fait pas vacciner ne pourra pas revenir à la normale », a déclaré Lion.

Selon le rapport, les responsables arabes non nommés qui ont participé à l’appel étaient d’accord avec Lion.

« Le Ramadan est dans un mois, un mois et demi. Si vous ne vous faites pas vacciner, vous n’entrez pas dans la mosquée. Si vous ne vous faites pas vacciner, vous n’allez pas à l’hôtel. Si vous ne vous faites pas vacciner, vous ne montez pas dans un train. Si vous ne vous faites pas vacciner, vous ne vous rendez pas dans une caisse de santé. C’est comme ça que ça devrait être », a déclaré un responsable de la communauté.

Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, lors de l’ouverture d’un site de prélèvement d’échantillons pour le dépistage du coronavirus, à l’entrée du village de Jabel Mukaber à Jérusalem-Est, le 18 août 2020 (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Les autorités sanitaires seraient très préoccupées par la prochaine fête du Ramadan, qui donne lieu à de grands rassemblements, en raison du faible taux de vaccination et de la propagation de la souche britannique du virus, très contagieuse.

Selon les données publiées par Kan, Jérusalem-Est est l’une des localités arabes ayant les taux de vaccination les plus faibles du pays, avec seulement 13 % de l’ensemble des résidents recevant leur première inoculation. En comparaison, le taux de première vaccination est de 20 % à Rahat, 26 % à Taibeh, 30 % à Umm al-Fahm, 32 % à Nazareth, 41 % à Shfaram et 43 % à Tamra.

Les enregistrements ont été diffusés quelques heures après que le maire de la ville de Yavne, dans le centre d’Israël, a annoncé que tout le personnel enseignant devait être vacciné s’il voulait continuer à enseigner dans les établissements scolaires de la ville.

« Pour assurer la sécurité des enfants de la ville, les établissements scolaires seront interdits au personnel enseignant qui refuse la vaccination », a déclaré Zvi Gov-Ari.

« Le personnel enseignant qui n’est pas vacciné se met en danger et met en danger les élèves », a ajouté Zvi Gov-Ari.

Parallèlement, Hay Galis, PDG de la chaîne de centres commerciaux BIG, a déclaré que tous les employés de la chaîne devaient avoir reçu les deux doses du vaccin, faute de quoi ils se verraient refuser l’accès aux bureaux de la société.

Des Israéliens se font vacciner contre le COVID-19 dans un centre de vaccination de Maccabi Health au centre commercial de Givatayim, près de Tel Aviv, le 4 février 2021. (Miriam Alster/Flash90)

Avec le ralentissement de la campagne de vaccination israélienne, la plus importante au monde, en raison de l’effondrement de la demande, le ministère de la Ssanté et certaines entreprises privées cherchent des moyens d’inciter les Israéliens à aller se faire vacciner.

Israël s’est fixé pour objectif de distribuer 200 000 doses par jour, mais bien que toutes les personnes de 16 ans et plus puissent désormais bénéficier du vaccin, la demande atteint à peine la moitié de ce chiffre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...