Rechercher

Musée d’Auschwitz: le monde doit montrer s’il a appris la leçon de la passivité de 1930

Pour le musée de l'ancien camp nazi, l'attaque russe contre l'Ukraine est un "acte de barbarie" qui "sera jugé"

Le centre de Kiev et le monument de l'Indépendance, tôt le 24 février 2022. (Crédit : Daniel LEAL / AFP)
Le centre de Kiev et le monument de l'Indépendance, tôt le 24 février 2022. (Crédit : Daniel LEAL / AFP)

Pour le musée de l’ancien camp nazi de la mort d’Auschwitz-Birkenau, l’attaque russe contre l’Ukraine est un « acte de barbarie » qui « sera jugé », selon une déclaration publiée jeudi.

« Cet acte de barbarie sera jugé par l’histoire, et ses auteurs – il faut l’espérer – également par la Cour internationale de justice », selon la déclaration publiée sur Twitter.

« En se tenant sur le site du mémorial d’Auschwitz-Birkenau, il est impossible de regarder en silence quand, une fois de plus – uniquement à cause d’une mégalomanie pseudo-impériale insensée – des gens sont tués », ont écrit les responsables du musée exprimant leur solidarité avec « l’Ukraine libre, indépendante et souveraine, ainsi qu’avec tous les Russes qui ont le courage de s’opposer à cette guerre ».

Le musée a également souligné que le moment était venu « où le monde libre et démocratique doit montrer s’il a appris la leçon de la passivité des années 1930 ».

« Il est clair aujourd’hui que tout signe d’indifférence est une marque de complicité », a estimé le musée.

Construit en Pologne occupée, Auschwitz-Birkenau est le symbole du génocide perpétré par l’Allemagne nazie à l’encontre de six millions de Juifs européens, dont un million sont morts dans le camp entre 1940 et 1945, avec plus de 100 000 non-Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...