Netanyahu à Obama : La guerre civile syrienne peut influer sur le Golan
Rechercher

Netanyahu à Obama : La guerre civile syrienne peut influer sur le Golan

Le Premier ministre a souligné que la défense d'Israël est la chose dont il souciait le plus au regard de la question syrienne

Le Premier ministre Netanyahu lors d'une conférence de presse sur la situation de sécurité le 8 octobre, 2015, dans son bureau à Jérusalem. (Crédit : AFP PHOTO / Gali Tibbon)
Le Premier ministre Netanyahu lors d'une conférence de presse sur la situation de sécurité le 8 octobre, 2015, dans son bureau à Jérusalem. (Crédit : AFP PHOTO / Gali Tibbon)

Netanyahu a indiqué à Obama lors de leur réunion lundi que la guerre civile syrienne a permis le développement d’une « pensée alternative » sur la question du plateau du Golan, laissant entendre que les Etats-Unis pourraient reconnaître les annexions de facto du territoire d’Israël, a signalé Haaretz.

Selon l’article, qui cite des sources proches des discussions à huis clos, Obama n’a pas répondu aux commentaires de Netanyahu.

Netanyahu a déclaré aux journalistes après sa rencontre qu’il a dit à Obama qu’Israël s’opposera à tout accord en Syrie qui permettrait à l’Iran ou à ses mandataires de lancer des missiles sur Israël.

Il a également réitéré ses « lignes rouges » vis-à-vis de la Syrie, affirmant qu’il ne permettrait pas la contrebande de systèmes d’armes avancés de la Syrie au Liban.

Lundi soir, Netanyahu a dit à l’American Enterprise Institute, un groupe de réflexion conservateur, qu’il avait affirmé au président russe Vladimir Poutine qu’il ne voulait pas que la Syrie soit utilisée comme « un terrain de lancement pour lancer des attaques » contre Israël.

« Nous ne laisserons pas l’Iran mettre en place un deuxième front dans le Golan et nous agirons avec force et comme nous avons agi avec force pour empêcher cela », a-t-il dit.

« La défense d’Israël est ce qui me concerne au sujet de la Syrie d’abord et avant tout de chose », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...