Netanyahu accueille le chef d’un parti ukrainien comprenant des néo-nazis
Rechercher

Netanyahu accueille le chef d’un parti ukrainien comprenant des néo-nazis

Oleh Liachko du Parti radical ukrainien est en visite à Jérusalem avec une délégation parlementaire emmenée par le député juif, Georgii Logvynskyi

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu reçoit Oleh Lyashko du Parti radical ukrainien le 10 juillet 2019 à Jérusalem. (Crédit : capture écran/Twitter)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu reçoit Oleh Lyashko du Parti radical ukrainien le 10 juillet 2019 à Jérusalem. (Crédit : capture écran/Twitter)

JTA — Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dont la non-dénonciation de l’antisémitisme et du révisionnisme en Europe centrale et de l’Est a été fortement critiquée ces dernières années, a rencontré mercredi le dirigeant d’un parti politique ukrainien comptant dans ses rangs des ultra-nationalistes et des néo-nazis.

Oleh Liachko du Parti radical ukrainien était en visite à Jérusalem avec une délégation parlementaire chapeautée par le député juif, Georgii Logvynskyi. On a pu le voir serrer la main de Benjamin Netanyahu dans une vidéo publiée sur Twitter par le Bureau du Premier ministre.

Ce parti radical comprend le nationaliste Yuri Shukhevych, fils du collaborateur nazi, Roman Shukhevych, dont les troupes se sont rendus coupables de crimes de guerre contre les Juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

Parmi les autres députés de la formation : Artyom Vitko, filmé en 2015 en train d’entonner une chanson à la gloire d’Adolf Hitler dont certaines des paroles disaient « Adolf Hitler, avec nous, Adolf Hitler, en chacune de nous, et un aigle avec des ailes de fer viendra nous aider quand il le faudra ».

Oleh Liachko a lui-même fait l’objet d’une controverse après avoir fustigé le président ukrainien d’alors, Petro Poroshenko, qui s’était excusé pour la collaboration des Ukrainiens pendant la Shoah lors d’une visite d’État à Jérusalem en 2015. Les commentaires de ce dernier étaient une « humiliation » pour l’Ukraine, avait alors accusé Oleh Liachko, pour qui, le chef de l’État « proclamait l’infériorité de son peuple ».

Après la défaite de Petro Poroshenko face à Volodymyr Zelensky aux élections présidentielles de cette année, Oleh Liachko avait accusé l’acteur juif entré en politique de « manquer de patriotisme ».

Dans un entretien avec le Times of Israel publiée jeudi, l’éminente hs=historienne de la Shoah américaine, Deborah Lipstadt, a qualifié Benjamin Netanyahu d’hypocrite, lui reprochant d’avoir un « gouvernement dont la politique est de se montrer gentil avec le gouvernement polonais, qui essaie de réécrire l’histoire de la Shoah, et avec un gouvernement hongrois qui s’est lancé dans l’antisémitisme ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...