Netanyahu demande la retransmission en direct de son audition
Rechercher

Netanyahu demande la retransmission en direct de son audition

Le Premier ministre n'a pas précisé s'il assisterait aux audiences du 2 et 3 octobre et insiste sur le fait qu'il n'a "rien à cacher"

A titre d'illustration : Un Israélien regarde le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononcer un discours sur les écrans de télévision dans un magasin à Jérusalem, le dimanche 14 juin 2009. (AP/Bernat Armangue)
A titre d'illustration : Un Israélien regarde le Premier ministre Benjamin Netanyahu prononcer un discours sur les écrans de télévision dans un magasin à Jérusalem, le dimanche 14 juin 2009. (AP/Bernat Armangue)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé jeudi au procureur général d’autoriser la retransmission en direct de son audition la semaine prochaine avant son éventuelle mise en examen pour corruption, car il n’a « rien à cacher ».

« Après trois ans d’un déluge de fuites, trompeuses et partielles, il est temps que le public entende tout, de mon côté aussi, complètement, sans médiateurs, censeurs ni distorsions », a déclaré M. Netanyahu dans une vidéo distribuée par un porte-parole.

« Je demande donc que le procureur général autorise la diffusion en direct de l’audition », a affirmé le Premier ministre sortant.

M. Netanyahu clame son innocence et dénonce sans relâche une « chasse aux sorcières ».

Netanyahu a évoqué les récentes retransmissions des réunions de la commission centrale électorale et celles des consultations entre le président Reuven Rivlin et les différents partis politiques, et a déclaré que « c’est nécessaire » pour cette audience.

Netanyahu rejette toutes les allégations retenues contre lui, et il en impute la responsabilité à ses opposants, qui, dit-il, veulent l’évincer du pouvoir. Avec plus de 13 ans au pouvoir, Netanyahu est le Premier ministre le plus pérenne de l’histoire d’Israël.

« Il y aura des fuites de toutes façons, nous en avons déjà vu 300 et elles n’ont pas fait l’objet d’enquêtes. Cette pratique continuera », a-t-il dit. « Alors pourquoi ne nourrir le public que d’informations partielles ? »

« Non seulement je n’ai rien à cacher, mais je veux que tout soit entendu », a-t-il affirmé, ajoutant qu’une diffusion en direct était le moyen de « garantir la justice et la vérité ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le secrétaire du Cabinet de l’époque Avichai Mandelblit lors de la réunion hebdomadaire du cabinet du Premier ministre, à Jérusalem, le 2 février 2014. (Yonatan Sindel/Flash90)

Les avocats de M. Netanyahu doivent présenter sa défense au ministère de la Justice mercredi et jeudi prochain. En février, Avichai Mandelblit a annoncé son intention de mettre Netanyahu en examen, sous réserve d’une audience, pour fraude et abus de confiance dans trois affaires distinctes, et pour corruption dans l’une d’elles.

Dans la vidéo de jeudi, Netanyahu n’a pas fait savoir s’il sera présent à l’audition, qui survient en pleine assermentation de la 22e Knesset. Le président israélien Reuven Rivlin vient de désigner M. Netanyahu pour former un nouveau gouvernement après les élections législatives du 17 septembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...