Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Netanyahu dénonce une nouvelle fois le danger d’un Iran nucléaire

Tandis que Peres met en garde sur la montée de l'extreme-droite en Europe

Benjamin Netanyahu au mémorial de Yad Vashem en 2014  (Crédit : Yonatan Sindel/Flash 90)
Benjamin Netanyahu au mémorial de Yad Vashem en 2014 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash 90)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a une nouvelle fois mis en garde contre un Iran doté de l’arme nucléaire, en ouvrant dimanche la commémoration annuelle des victimes de la Shoah.

« L’Iran appelle à notre destruction, construit des bunkers sous-terrains pour enrichir l’uranium, produit de l’eau lourde pour le plutonium, se dote de missiles intercontinentaux susceptibles d’être armés de têtes nucléaires, ce qui menace le monde entier », a affirmé M. Netanyahu lors d’un discours à Yad Vashem, le mémorial de l’Holocauste à Jérusalem à la veille du jour du souvenir du génocide des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a accusé l’Iran de vouloir, dans les discussions en cours avec les grandes puissances sur un règlement définitif du contentieux sur son programme nucléaire, « un accord permettant la levée des sanctions tout en lui permettant de rester un pays au seuil nucléaire, c’est à dire en conservant la capacité de produire l’arme nucléaire en quelques mois tout au plus ».

Il a prévenu, qu' »un accord qui permettrait à l’Iran de rester au seuil nucléaire mènerait le monde entier au bord du gouffre », exprimant l’espoir que le monde ne « cédera pas une nouvelle fois au désir d’éviter une confrontation à tout prix », avec Téhéran et appelant la communauté internationale à exiger que l’Iran « démantèle totalement ses capacités de production d’armes nucléaires et à ne pas céder jusqu’à ce que cet objectif soit atteint ».

Bien que l’Iran assure que son programme nucléaire n’a que des visées civiles, les pays occidentaux et Israël, considéré comme la seule puissance nucléaire de la région, soupçonnent Téhéran de dissimuler un volet militaire.

La commémoration de « Yom HaShoah » (le jour de la Shoah) s’est ouverte dimanche soir en Israël en présence des principaux dirigeants israéliens.

Au cours de la cérémonie, le président Shimon Peres a pour sa part lancé une mise en garde contre les partis d’extrême-droite en Europe : « Nous ne pouvons pas ignorer la montée des partis d’extrême-droite avec des tendances néo-nazies qui constituent un danger pour chacun d »entre nous, ainsi qu’une menace pour chaque nation ».

Cette année, la commémoration des victimes de la Shoah sera principalement consacrée au souvenir des centaines de milliers de juifs de Hongrie déportés et assassinés en 1944 par les nazis.

Les sirènes retentiront pendant deux minutes en fin de matinée lundi dans tout le pays, où se poursuivront les cérémonies de la mémoire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.