Netanyahu et Gantz poursuivront les pourparlers d’unité après les fêtes
Rechercher

Netanyahu et Gantz poursuivront les pourparlers d’unité après les fêtes

Après lui avoir reproché l'échec des négociations, le leader du Likud a téléphoné à son homologue de Kakhol lavan pour lui souhaiter un joyeux Pessah

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz lors d'une cérémonie commémorative marquant les 24 ans de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, à la Knesset, le 10 novembre 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz lors d'une cérémonie commémorative marquant les 24 ans de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, à la Knesset, le 10 novembre 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Après la rupture des pourparlers de gouvernement d’unité, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a téléphoné au président du parti Kakhol lavan, Benny Gantz, mercredi après-midi. Les deux responsables politiques se sont souhaités de joyeuses fêtes de Pessah.

« Les deux hommes ont parlé de la nécessité d’un gouvernement national d’urgence pour le bien de la nation à ce moment précis et ont convenu de poursuivre les discussions après la période des fêtes », selon un communiqué conjoint de leurs bureaux, quelques heures après qu’ils se soient mutuellement reprochés l’échec dans les pourparlers de négociations.

La fête de Pessah démarre ce mercredi soir et se poursuivra une semaine. Les pourparlers devraient néanmoins reprendre jeudi soir, après la première journée de la fête.

Dans un message publié sur Facebook plus tôt ce mercredi, Gantz a affirmé que les différentes parties étaient presque parvenues à un accord de coalition lorsque le Likud a cherché à modifier un accord conclu sur les nominations judiciaires.

« Nous les avons informés que nous voulons un gouvernement national d’urgence, mais pas à n’importe quel prix », a écrit Gantz.

Dans le même temps, le Likud a accusé Gantz dans un communiqué de s’être retiré des pourparlers visant à former un « gouvernement d’unité égale ».

« Dès le premier instant, il a été convenu que le gouvernement d’unité se tiendrait sur deux lignes claires – la prise de décision conjointe sur toutes les questions et la promotion de l’application de la souveraineté [sur la Cisjordanie]. Malheureusement, à la dernière minute, Kakhol lavan est revenu sur ces accords, qui sont une base nécessaire pour tout gouvernement égalitaire. »

« Quand Kakhol lavan reprendra les pourparlers, il sera possible de conclure l’accord. Le pivotement ne conduit pas à l’unité, mais l’en éloigne », a affirmé le Likud.

Netanyahu a déclaré à la radio 103FM qu’il était déterminé à établir un gouvernement d’unité d’urgence, mais que l’annexion de pans de la Cisjordanie était un point clé pour lui.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...