Rechercher

Netanyahu : gardez le silence sur la Russie et concentrez-vous sur l’Iran

S'exprimant pour la première fois sur le conflit, l'ex-Premier ministre a mis en garde contre toute prise de position et affirme que la "menace existentielle" reste l'Iran

Le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu dirige une réunion de la faction du Likud à la Knesset, le 8 novembre 2021. Illustration (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu dirige une réunion de la faction du Likud à la Knesset, le 8 novembre 2021. Illustration (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Dans sa première déclaration publique sur le conflit européen depuis que la Russie a envahi son voisin jeudi, l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu a appelé le gouvernement à adopter une approche plus prudente au sujet de la guerre en cours en Ukraine et à se concentrer plutôt sur l’accord nucléaire iranien.

« En ces jours de crise, il est conseillé de prendre position avec la plus grande prudence », a déclaré Netanyahu à l’ouverture de la réunion de la faction du Likud de lundi. « Malheureusement, ces derniers jours, nous avons entendu trop de déclarations inutiles et trop de fausses prédictions. »

Le ministre des Affaires étrangères, Yair Lapid, a condamné l’invasion russe, et le Premier ministre Naftali Bennett a accepté dimanche d’accéder à une demande formulée vendredi par le président ukrainien pour proposer une médiation dans les négociations avec le président russe Vladimir Poutine.

Netanyahu, qui est responsable du réchauffement des relations d’Israël avec Poutine, n’a mentionné ni l’Ukraine ni la Russie par leur nom lorsqu’il a évoqué les événements de ces derniers jours.

Ni lui ni son parti du Likud n’ont fait de déclarations significatives sur le déroulement de la guerre qui se déroule en Europe, et le député du Likud Yariv Levin a refusé dimanche une demande du président de la Knesset Mickey Levy de rétablir une commission sur l’immigration et l’absorption en prévision d’une vague de nouveaux immigrants en provenance d’Ukraine, citant la demande comme étant politique.

« J’appelle le gouvernement à se comporter de manière responsable, à parler moins de ce dont il n’a pas besoin de parler et à s’occuper davantage des menaces existentielles pour la sécurité », a déclaré l’ancien Premier ministre.

Netanyahu a déclaré que la véritable menace pour la sécurité d’Israël était l’Iran, et que Bennett et Lapid n’ont pas accordé suffisamment d’attention aux négociations nucléaires en cours à Vienne ces derniers jours.

« L’accord nucléaire avec l’Iran menace notre existence », a déclaré Netanyahu. « Et sur cette question précise, Bennett et Lapid ne disent rien et ne font rien ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...