Netanyahu : L’Iran enverra l’argent de l’accord aux terroristes à nos frontières
Rechercher

Netanyahu : L’Iran enverra l’argent de l’accord aux terroristes à nos frontières

Visitant la frontière libanaise quelques jours après un important exercice, le Premier ministre affirme qu'Israël est prêt à frapper ses ennemis

De droite à gauche, le general Aviv Kochavi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon à la frontière nord  le 18 août 2015 (Crédit photo: Amos Ben Gershom, GPO)
De droite à gauche, le general Aviv Kochavi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon à la frontière nord le 18 août 2015 (Crédit photo: Amos Ben Gershom, GPO)

Le régime iranien augmentera le financement des organisations terroristes déterminées à la destruction d’Israël, a averti mardi le Premier ministre Benjamin Netanyahu depuis la frontière nord d’Israël, quelques jours après un exercice mené par l’armée dans la région en vue d’un conflit de grande envergure contre les groupes soutenus par l’Iran.

S’exprimant lors d’une visite au siège du commandement de la region nord de l’armée israélienne près de la frontière libanaise, Netanyahu a averti que l’Etat juif observait de près ses frontières et frapperait toute entité qui menacerait sa sécurité.

« Ce que nous avons toujours affirmé se réalise, » a déclaré Netanyahu en référence à son opposition à l’accord nucléaire entre les puissances mondiales et Téhéran.

« L’argent qui ira aux organisations terroristes parrainnées par l’Iran sera utilisé pour un objectif déclaré – la déstruction d’Israël. »

« Je suis ici pour garder un œil attentif sur la préparation de l’armée israélienne contre ces menaces. Nous sommes prêts à tous les scénario. Ceux qui tentent de nous nuire, nous allons les frapper », a-t-il affirmé.

Selon la radio israélienne, le ministre de la Défense Moshe Yaalon et le chef d’état-major de Tsahal Gadi Eisenkot ont également participé à la visite.

שליט איראן חמינאי אמר אתמול: "ננקוט בכל האמצעים כדי לתמוך בכל מי שנלחם בישראל". שר החוץ של איראן, זריף, אמר לפני ימים אח…

Posted by ‎Benjamin Netanyahu – בנימין נתניהו‎ on Tuesday, 18 August 2015

Selon les informations publiées dimanche dans les médias en hébreu, l’armée israélienne se préparait à une éventuelle opération terrestre sur le côté syrien du plateau du Golan en cas de tirs de roquettes prolongé ou d’attaques terroristes coordonnées contre Israël, soit par des djihadistes sunnites soit par des agents du Hezbollah.

Le nombre d’islamistes s’infiltrant dans la zone proche de la frontière avec Israël a placé l’armée israeélienene en état d’alerte, a rapporté dimanche la Deuxième chaîne, ajoutant que l’armée a organisé la semaine dernière un exercice à grande échelle simulant une éventuelle avance en Syrie et l’évacuation de civils israéliens des localités frontalières.

L’exercice a inclus la préparation d’un scénario dans lequel les forces islamistes lancent une attaque élaborée sur plusieurs fronts contre les soldats israéliens, semblables aux attaques contre les forces de sécurité égyptiennes dans le Sinaï au cours des dernières mois, a ajouté la chaîne.

L’armée israélienne se préparerait également à une éventuelle offensive du Hezbollah télécommandée par l’Iran; un officier de Tsahal expliquant que des centaines de membres du Hezbollah sont présents dans le Golan, et que Téhéran a été derrière plusieurs attaques récentes contre Israël.

Les responsables israéliens ont régulièrement soulevé des inquiétudes sur la présence de combattants iraniens et de Hezbollah utilisant des positions sur le Golan syrien, partiellement contrôlé par les forces rebelles, pour attaquer Israël.

« Il est clair que l’Iran est derrière toutes les attaques terroristes ici [dans le Golan] depuis deux ans, » a déclaré dimanche l’officier de Tsahal lors d’un briefing avec des journalistes.

« Les Iraniens utilisent la frontière – ils établissent des unités – pour mener à bien [les attaques] – que ce soit celles de [Jihad] Mughniyeh, de [Samir] Kuntar, et d’autres encore. »

Selon la Deuxième chaîne, le Hezbollah a accru sa présence sur le côté libanais de la frontière avec Israël, se joignant aux patrouilles et aux exercices de l’armée libanaise, malgré les limitations imposées sur les mouvements du groupe terroriste dans le sud du Liban après la Seconde guerre du Liban en 2006.

Il y a eu un certain nombre d’incidents transfrontaliers sur le front israélo-syrien au cours des dernières années pendant que la guerre civile faisait rage, dont un certain nombre de tirs de roquettes qui auraient été menés par des groupes rebelles ou par les forces régulières d’Assad.

Des informations font état qu’Israël serait derrière un certain nombre de raids aériens contre des cibles sur le sol syrien visant à empêcher le Hezbollah d’acquérir des armes de pointe.

L’armée israélienne affirme que l’Iran essaie systématiquement de livrer des armes au Hezbollah via la Syrie, suggérant que certains convois passent malgré nos tentatives d’interception ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...