Netanyahu remercie David Friedman d’avoir « corrigé les injustices »
Rechercher

Netanyahu remercie David Friedman d’avoir « corrigé les injustices »

Le Premier ministre n'a pas tari d'éloges sur l'ambassadeur américain en Israël sur le départ

« Je dois dire qu’au fil des ans, j’ai rencontré de nombreux ambassadeurs de nombreux pays, y compris des États-Unis, notre grand allié, mais je peux dire qu’il n’y a jamais eu de meilleur ambassadeur que David Friedman pour établir les liens profonds entre Israël et les États-Unis, pour corriger les injustices diplomatiques qui ont été créées au fil des ans dans la diplomatie mondiale concernant Israël… et bien d’autres choses dont certaines restent encore à dire », a déclaré Benjamin Netanyahu lors d’une cérémonie d’adieu au début de la réunion hebdomadaire du cabinet.

Le Premier ministre a mentionné dimanche le rôle de Friedman dans les décisions de l’administration Trump de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem, de reconnaître la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, de déclarer les implantations israéliennes non illégales et d’étendre leur légitimité, et enfin de combattre l’influence de l’Iran dans la région.

Il a également salué l’implication de Friedman dans le plan de paix Trump et dans la conclusion d’accords de normalisation avec quatre pays arabes.

Le Premier ministre a salué l’accent mis par le plan de paix au Moyen-Orient sur « la nécessité pour les Palestiniens de reconnaître l’État d’Israël comme l’État-nation du peuple juif ».

« L’absence de cette reconnaissance est à l’origine du conflit », a-t-il déclaré. « C’est ce qui maintient ce conflit depuis plus de 100 ans, avant la création de l’État d’Israël : La négation de la déclaration Balfour, la négation du plan de partition, la négation de tous ces signes et mesures qui reconnaîtraient notre droit à un État national propre dans notre patrie historique. »

Le plan a été totalement rejeté par les Palestiniens.

Concernant l’Iran, Netanyahu a déclaré : « Nous devons être du côté des bons et lutter et combattre constamment contre les mauvais. Ce n’est pas seulement pour le bien d’Israël et des États-Unis, c’est pour le bien de tous ceux qui vivent au Moyen-Orient, et au-delà du Moyen-Orient, qui veulent voir un monde meilleur, un monde plus sûr et un monde libéré de la plus grande menace de toutes – la menace nucléaire ».

« Nous vous sommes très reconnaissants de votre amour pour Israël, de votre engagement en tant que patriote américain à renforcer l’Amérique, à renforcer la liberté, à lutter pour les valeurs communes qui lient les Américains et les Israéliens ensemble », a-t-il conclu. « Et je pense que personne ne l’a fait mieux que vous. Alors, merci ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...