Netanyahu rencontre Sissi pour parler de Gaza à l’ONU
Rechercher

Netanyahu rencontre Sissi pour parler de Gaza à l’ONU

Netanyahu prononcera une allocution devant l’AG de l'ONU ce jeudi, alors que Trump a durement critiqué l'Iran et déclaré pour la première fois soutenir une solution à deux États

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, le 27 septembre 2018. (PMO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, le 27 septembre 2018. (PMO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré mercredi le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi en marge de l’Assemblée générale des Nations unies afin de discuter de la situation dans la bande de Gaza et de d’autres dossiers régionaux.

Un communiqué du bureau de Netanyahu indique que les deux dirigeants se sont rencontrés pendant deux heures pour des pourparlers axés sur Gaza – l’Egypte s’efforce de négocier un cessez-le-feu permanent entre Israël et les dirigeants du Hamas.

Au cours de leur rencontre à la résidence de M. Sissi en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, les deux hommes ont discuté « des moyens de ranimer le processus de paix, le président (égyptien) soulignant l’importance d’une reprise des négociations entre les parties palestinienne et israélienne en vue d’une solution équitable et complète aux problèmes des Palestiniens », a rapporté de son côté la présidence égyptienne. Ce règlement devra « être conforme à la solution à deux Etats et aux accords internationaux en vigueur », a-t-elle dit.

Au début de la semaine, un haut responsable du Hamas a nié que les négociations concernant une réconciliation avec l’Autorité palestinienne et une trêve durable avec Israël se soient effondrées, mais ont admis que les progrès se faisaient lentement.

« Les efforts de nos frères égyptiens se poursuivent dans le dossier sur la réconciliation palestinienne et concernant l’accalmie avec l’occupation [israélienne] », a déclaré à l’AFP Sami Abu Zuhri, porte-parole du groupe terroriste.

L’Egypte cherche depuis des mois à négocier deux accords distincts.

L’un d’entre eux réunirait le Hamas et le parti laïc du Fatah du dirigeant Mahmoud Abbas une décennie après une scission sanglante, et un autre établirait une trêve durable entre le Hamas et Israël en échange d’un assouplissement du blocus sur la bande de Gaza.

Des responsables de l’ONU ont également été impliqués dans ces discussions indirectes entre les dirigeants du Hamas à Gaza et Israël.

Israël et l’Egypte imposent un certain nombre de restrictions concernant la circulation des personnes et des biens à destination et en provenance de Gaza. Israël affirme que le blocus est nécessaire afin d’empêcher le Hamas et d’autres groupes terroristes dans la bande de s’armer ou de construire des infrastructures militaires.

Ces pourparlers ont été organisés dans un contexte de recrudescence de la violence le long de la frontière entre Gaza et Israël. Ces derniers mois, de violents affrontements orchestrés par le Hamas selon Israël ont été organisés dans le cadre d’une série de manifestations hebdomadaires.

MM. Netanyahu et Sissi se sont rencontrés à plusieurs reprises depuis l’accession de celui-ci à la présidence en 2014. Mais ces rencontres sont entourées de discrétion.

Les deux pays passent cependant pour avoir une étroite coopération sécuritaire.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...