Netanyahu salue la position de Washington sur le statut des implantations
Rechercher

Netanyahu salue la position de Washington sur le statut des implantations

Selon le Premier ministre, la position de Washington "corrige une injustice historique" et favorise la paix car les négociations ne peuvent se baser sur des mensonges

Le président américain Donald Trump, (à gauche), accueille le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche, à Washington, le 25 mars 2019. (Crédit : Manuel Balce Ceneta/AP)
Le président américain Donald Trump, (à gauche), accueille le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche, à Washington, le 25 mars 2019. (Crédit : Manuel Balce Ceneta/AP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a remercié lundi le président américain Donald Trump pour la prise de position des Etats-Unis qui ne considèrent plus comme contraires au droit international les implantations israéliennes en Cisjordanie, jugées illégales par l’ONU et une grande partie de la communauté internationale.

Dans un entretien téléphonique, Netanyahu a déclaré à Trump que la déclaration du secrétaire d’Etat Mike Pompeo permettait de « corriger une injustice historique ».

Cette décision « est le reflet d’une vérité historique – que les Juifs ne sont pas des colonisateurs étrangers en Judée-Samarie (nom biblique de la Cisjordanie). Nous ne sommes pas en terre étrangère. C’est notre foyer national depuis plus de 3 000 ans. En fait, nous sommes appelés Juifs car nous sommes le peuple de Judée », a-t-il ajouté dans un communiqué. « Cela n’empêche aucunement les négociations. Au contraire, cela est bénéfique pour la paix parce qu’on ne peut pas bâtir de paix véritable sur des bases mensongères. »

Il a associé cette décision à la reconnaissance américaine de la souveraineté israélienne sur le Golan et au transfert de l’ambassade à Jérusalem.

Dans un autre communiqué diffusé plus tôt dans la journée de lundi, Netanyah a salué le discours de Pompeo sur la légalité des implantations.

« Le système juridique israélien, qui s’est montré pleinement capable de répondre à des questions liées aux implantations, est l’endroit où ces questions doivent être traitées, à l’inverse des instances internationales partiales qui ne font pas cas de l’Histoire ni des faits », a-t-il dit.

« Israël reste prêt et disposé à mener des négociations de paix avec les Palestiniens sur toutes les questions ayant trait au statut final, afin d’atteindre une paix durable, mais continuera à rejeter tous les arguments qui évoquent l’illégalité des implantations », a-t-il dit.

Un haut-responsable israélien a déclaré aux journalistes sous couvert d’anonymat que Netanyahu avait demandé ce changement de politique « depuis plusieurs mois ».

Le sujet avait été traité par le Conseil de sécurité national et le département du droit international au sein du bureau du procureur général, a-t-il précisé.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...