Netanyahu se rendra en Ukraine un mois avant les élections
Rechercher

Netanyahu se rendra en Ukraine un mois avant les élections

A Kiev, le Premier ministre rencontrera le président ukrainien Volodymyr Zelensky et il visitera le Centre mémoriel de la Shoah de Babi Yar

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adresse aux journalistes dans l'avion de retour de Pologne au petit matin le 15 février 2019. (Raphael Ahren/Times of Israel)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adresse aux journalistes dans l'avion de retour de Pologne au petit matin le 15 février 2019. (Raphael Ahren/Times of Israel)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu doit s’envoler pour l’Ukraine pour une visite de deux jours la semaine prochaine, a confirmé son bureau dimanche.

A Kiev, Netanyahu rencontrera le président ukrainien Volodymyr Zelensky et il visitera le Centre mémoriel de la Shoah de Babi Yar, qui commémore le lieu où 50 000 Juifs ont été tués en 1941.

Sa visite dans le pays d’Europe de l’est est prévue du 18 au 20 août, moins d’un mois avant les élections législatives.

Netanyahu préparerait aussi un voyage en Inde à New Delhi le 9 septembre, pour rencontrer le Premier ministre indien Narendra Modi et peut-être pour signer de lucratifs accords de défense avec l’Inde. La visite n’a pas été officiellement confirmée.

En janvier, Israël et l’Ukraine avaient signé un accord de libre échange, et Jérusalem avait déclaré qu’il permettrait d’augmenter le volume du commerce bilatéral.

A l’époque, Netanyahu avait salué les relations « fortes » entre Israël et l’Ukraine. « Ces liens ont des racines historiques et profondes. Les Juifs ukrainiens composent une partie importante de la population d’Israël. Et l’Ukraine est un pays qui dispose d’une importante communauté juive. Je crois que c’est la quatrième communauté juive en Europe », avait-il déclaré au président de l’époque Petro Poroshenko.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky chante l’hymne national lors de sa cérémonie d’intronisation au parlement de Kiev, le 20 mai 2019. (GENYA SAVILOV/AFP)

Poroshenko a depuis été remplacé par Zelensky, qui est juif et qui est considéré comme un soutien ferme d’Israël.

En avril, Netanyahu avait téléphoné à Zelensky, un acteur qui n’avait aucune expérience politique, pour le féliciter après sa nette victoire.

Le Premier ministre avait « exprimé l’espoir de poursuivre les bonnes relations entre les deux pays et l’avait invité à se rendre en Israël », selon l’ambassadeur d’Israël en Ukraine, Joel Lion.

Lors de son intronisation en mai, Zelensky avait prêté serment après avoir placé sa main sur une copie de la constitution et un manuscrit du 16e siècle du Nouveau Testament.

« Nous devons devenir des Islandais en football, des Israéliens pour défendre notre terre, des Japonais en matière de technologie », avait-il déclaré lors de son premier discours en tant que président.

Quelques jours plus tard, Zelensky a rencontré le rabbin ukrainien Habad et Zeev Elkin, le ministre des Affaires environnementales d’Israël, qui est né en Ukraine. Des officiels de Jérusalem ont décrit la rencontre comme ayant été très positive, déclarant que Zelensky était bien disposé à l’égard de l’Etat juif.

Netanyahu sera le premier dirigeant étranger à se rendre en Ukraine depuis que Zelensky est entré en fonction. Le dernier Premier ministre israélien à s’être rendu en Ukraine était Netanyahu lui-même, en mars 1999.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...