Netanyahu stoppe l’installation de barrières entre les quartiers juifs et arabes de Jérusalem
Rechercher

Netanyahu stoppe l’installation de barrières entre les quartiers juifs et arabes de Jérusalem

Des députés ont affirmé que la construction d'une barrière temporaire dans la capitale est une « prime à la terreur » et divisait en fait la ville unifiée

Un mur dans le quartier de Jabel Mukaber à Jérusalem (Capture d'écran: Ynet)
Un mur dans le quartier de Jabel Mukaber à Jérusalem (Capture d'écran: Ynet)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné lundi l’arrêt de la mise en place de plaques de béton mobiles entre le quartier à prédominance juive d’Armon Hanatziv et le quartier arabe adjacent de Jabel Mukaber, après que plusieurs députés aient critiqué la construction d’un mur temporaire comme une division de facto de la ville unifiée.

La décision de Netanyahu est intervenue après que les autorités aient déjà érigé des parties d’un long mur de 300 mètres entre les deux quartiers, dans une tentative visant à endiguer une série d’attaques terroristes et des jets de cocktails Molotov menés dans la région au cours des dernières semaines.

La mesure a suivi la mise en place de blocs de béton dans les routes menant hors de nombreux quartiers arabes de Jérusalem-Est.

Lors d’une réunion du cabinet lundi, le ministre des Transports Yisrael Katz a fustigé la décision initiale de placer des plaques de béton dans la capitale, qualifiant la mesue de « prime pour les terroristes. »

Il a ajouté que le mur ne fournirait aux résidents de Jérusalem aucune sécurité supplémentaire, et a exigé son retrait immédiat.

« Nous devons protéger les maisons en initiant des opérations offensives contre l’infrastructure terroriste et l’incitation à la violence venant de Jabel Mukaber, et non pas en les enrichissant », a conclu Katz.

Le ministre de l’Éducation Naftali Bennett et le ministre de la Défense Moshe Yaalon se seraient également opposés à la mesure, selon le site d’information Ynet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...