Netanyahu tacle les « opportunistes » de la politique iranienne
Rechercher

Netanyahu tacle les « opportunistes » de la politique iranienne

"J'ai maintenu mes positions, et ça a changé le cours des événements", a dit le Premier ministre avant le discours de Benny Gantz devant des dirigeants internationaux à Munich

L'ancien chef d'état-major de l'armée israélienne Benny Gantz, (à gauche), et le Premier ministre Benjamin Netanyahu. (Crédit : Flash90)
L'ancien chef d'état-major de l'armée israélienne Benny Gantz, (à gauche), et le Premier ministre Benjamin Netanyahu. (Crédit : Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fustigé ses adversaires aux élections dans la journée de dimanche, les accusant de tenter de s’attribuer le mérite de sa politique de fermeté contre le programme nucléaire iranien.

« Pendant des années et avec ténacité, j’ai pris la tête de l’opposition à l’accord dangereux sur le nucléaire avec l’Iran », a dit Netanyahu.

« J’ai maintenu mes positions, et cela a bouleversé le cours des événements, donnant lieu à un tournant historique. Il y a aujourd’hui toutes sortes d’opportunistes qui tentent d’en profiter, mais le public sait parfaitement comment distinguer un réel leadership de l’imposture d’un amateur ».

Netanyahu a tenu ces propos peu avant que son adversaire politique Benny Gantz, ancien chef d’état-major de l’armée israélienne, ne prenne la parole au sujet de l’Iran lors de la conférence sur la sécurité de Munich qui se tient actuellement dans la ville bavaroise.

Gantz, dont la nomination au poste de chef de l’armée avait été approuvée en 2011 par le cabinet de Netanyahu, est considéré comme l’adversaire le plus crédible du Premier ministre et de son parti du Likud au pouvoir pour les élections du 9 avril.

Le vice-président américain Mike Pence s’adresse aux médias lors d’une rencontre bilatérale avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Varsovie, Pologne, le 14 février 2019. (Crédit : Michael Sohn/AP)

Netanyahu a passé une grande partie de la semaine dernière à une conférence organisée par les Etats-Unis à Varsovie, en Pologne. Il devait initialement se rendre à Munich, mais a finalement décidé de rentrer en Israël.

Gantz s’est alors lancé dans des échanges discrets avec les organisateurs pour participer à la conférence.

Cette initiative est considérée comme un moyen pour le challenger de Netanyahu de donner un coup de fouet à sa candidature en se présentant à une tribune en présence de dirigeants du monde entier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...