New York : le complice du meurtre d’un hassidique condamné à 7 ans de prison
Rechercher

New York : le complice du meurtre d’un hassidique condamné à 7 ans de prison

Kendall Felix a été condamné après avoir plaidé coupable de complicité au second degré et entrave à la justice de premier degré dans le procès du meurtre de Menachem Stark en 2014

Menachem Stark (Crédit : capture écran/Youtube)
Menachem Stark (Crédit : capture écran/Youtube)

JTA — Le complice du meurtre d’un promoteur immobilier de Brooklyn a été condamné à une peine maximale de 7 ans de prison pour son rôle.

Kendall Felix, qui a plaidé coupable pour complicité d’assassinat au deuxième degré et entrave à la justice lors du procès autour du meurtre de Menachem Stark commis en 2014, a été condamné mercredi, a rapporté le New York Post.

La peine prescrit une période d’incarcération minimum de 2,5 ans pour son rôle dans le meurtre du promoteur immobilier, qui était juif.

Le frère de Kendall, Erskin, est accusé de meurtre. Leur cousin, Kendel Felix, a été mis en examen en 2016 pour kidnapping et meurtre au second-degré. Il n’a pas encore été condamné.

Menachem Stark, au centre, avec sa femme et leurs sept enfants (Crédit : JTA)

Le trio voulait enlever Stark pour réclamer une rançon , mais celui-ci est mort en se débattant.

Kendall Felix avait acheté de l’essence pendant une tempête de neige et l’a apportée à la décharge où les meurtriers avaient placé le corps sans vie de leur victime. Ils l’ont ensuite brûlé pour rendre son identification plus difficile.

Yenti Hershkovitz, une des belles-sœurs de Stark, a déploré au Brooklyn Eagle que la peine infligée à Kendall Felix était trop clémente.

« Je trouve que c’est bien trop peu. Cet homme a gâché la vie d’une famille. Personne ne lui a demandé de brûler le corps. Une cruauté sans nom. Je pense qu’il mérite bien pire, » a-t-elle regretté.

Lors de la prononciation de son verdict, le juge Danny Chun a fait valoir que Kendall Felix « n’était pas le cerveau du kidnapping de M. Stark dans cette affaire, » d’après le Brooklyn Eagle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...