New York : Une yeshiva fermée après treize infections au COVID-19
Rechercher

New York : Une yeshiva fermée après treize infections au COVID-19

L' école de garçons Darchei Torah assurera dorénavant ses cours en ligne pendant plusieurs jours, le temps de la conduite d'une enquête épidémiologique

Les élèves de la yeshiva Darchei Torah Boys pendant une visite dans l'école de la Secrétaire d'Etat américaine à l'Education Betsy DeVos, le 16 mai 2018 dans le quartier du Queens, à New York City (Crédit : Andrew Lichtenstein/Corbis via Getty Images via JTA)
Les élèves de la yeshiva Darchei Torah Boys pendant une visite dans l'école de la Secrétaire d'Etat américaine à l'Education Betsy DeVos, le 16 mai 2018 dans le quartier du Queens, à New York City (Crédit : Andrew Lichtenstein/Corbis via Getty Images via JTA)

JTA – Au moins treize élèves d’une yeshiva américaine du Queens, à New York, ont été testés positifs au COVID-19 quelques semaines seulement après le début de l’année scolaire et quelques jours avant Rosh HaShana.

La yeshiva Darchei Torah délivrera temporairement ses enseignements par internet, le temps qu’une enquête du département de la Santé soit effectuée, a rapporté mardi Politico.

Ces nouveaux cas de coronavirus surviennent dans le sillage de différentes fermetures d’écoles et de mises en quatorzaine de classes entières dans plusieurs établissements scolaires juifs de la région de New York, et ils renforcent les inquiétudes portant sur un essor de la propagation de la maladie au sein des communautés orthodoxes. Un lycée orthodoxe de Manhattan a notamment fermé ses portes pendant 48 heures après la contamination de quatre élèves.

Si les écoles avaient espéré reprendre les cours en présentiel après avoir terminé l’année scolaire précédente en ligne, ce retour des élèves dans les classes s’avère particulièrement difficile au vu de ces nouveaux cas de COVID-19.

Un porte-parole du maire de New York, Bill de Blasio, a indiqué que la yeshiva du Queens reprendrait virtuellement ses activités, le temps de l’enquête du département de la Santé.

« Suite à des discussions avec de hauts-responsables du département de la Santé de la ville et avec les dirigeants de la yeshiva, nous avons proposé à l’école de faire une transition vers l’enseignement à distance mardi, mercredi et jeudi, pour pouvoir effectuer une enquête sanitaire et protéger les élèves et le personnel de la transmission de la maladie, au vu des cas qui se sont révélés dans différentes catégories d’âge », a commenté Bill Neidhardt, porte-parole du maire, dans un courriel adressé à Politico. « L’école a acquis une expérience significative dans l’enseignement en ligne l’année dernière et nous estimons qu’il s’agit de l’approche la plus sûre pour remonter à l’origine des cas de COVID-19, confirmés en laboratoire, qui sont apparus dans toute l’école. »

Mais lorsqu’un journaliste de Gothamist a appelé, mardi, l’établissement, son interlocutrice lui a dit que l’école accueillait toujours des élèves.

Dans une lettre adressée à la communauté scolaire, qui a été publiée mardi matin par 5 Towns Central, le rabbin Yaakov Bender, responsable de la yeshiva, a écrit qu’il y a « des inquiétudes portant sur une éventuelle fermeture de l’école suite à une proposition faite par le maire de la ville de New York », ajoutant que l’établissement se préparait à passer à l’enseignement à distance.

« L’enseignement en présentiel, que nous avons mené de manière sûre et efficace – en adhérant aux instructions des spécialistes des maladies infectieuses de renommée international – ne sera pas remplacé », avait écrit Bender. « Notre personnel travaille toutefois assidûment à la préparation d’un plan prévoyant une transition vers l’enseignement en ligne. »

Bender a toutefois annoncé, mardi après-midi, que les écoles allaient fermer.

« Après des discussions avec le département de la Santé, nous allons fermer la yeshiva pendant plusieurs jours, le temps d’une enquête sur les cas de COVID-19 identifiés dans notre école », a écrit Bender dans un deuxième courrier publié par 5 Towns Central.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...