NewRocket dévoile un moteur de fusée « nouvelle génération » et un carburant-gel
Rechercher

NewRocket dévoile un moteur de fusée « nouvelle génération » et un carburant-gel

La start-up a indiqué que les fusées sont contrôlables, que le carburant n'est pas toxique et que ses moteurs conviennent au secteur de la défense et de la conquête spatiale

Le nouveau moteur pour fusées développé par NewRocket. (Autorisation)
Le nouveau moteur pour fusées développé par NewRocket. (Autorisation)

La start-up israélienne NewRocket a dévoilé ce qu’elle qualifie de « nouvelle génération » de moteurs-fusées alimentés au gel, peu coûteux et respectueux de l’environnement.

Les moteurs de la société sont adaptés aux besoins de l’espace et de la défense – dans des engins de toutes tailles, « partout où vous avez une fusée », a déclaré le PDG Ilan Harel.

Le carburant PowerGel utilisé par l’entreprise est basé sur une technologie développée par le professeur Benny Natan de la faculté d’ingénierie aérospatiale du Technion, l’Institut israélien de technologie, dont la licence a été accordée exclusivement à l’entreprise.

« Le carburant est fait de kérosène classique auquel nous avons ajouté des matériaux pour le transformer en gel. Et puis d’autres substances sont ajoutées, qui transforment ce gel en un propulseur hypergolique, énergétique et performant », a déclaré Harel, refusant de révéler l’identité des substances. Un propulseur hypergolique est une substance qui peut s’enflammer spontanément lorsqu’elle entre en contact avec un oxydant, a-t-il expliqué.

Le nouveau PowerGel pour fusées développé par NewRocket. (Autorisation)

La société continue de développer les fusées avec le combustible, et mène des projets de développement avec « les principales sociétés aérospatiales », l’Autorité israélienne de l’innovation et l’Agence spatiale israélienne pour un total de quelque 6 millions de dollars, a déclaré Harel.

L’entreprise cherche maintenant à lever plusieurs millions de dollars pour étendre le développement et atteindre le marché avec son produit « très prochainement », a déclaré Harel. Elle a déjà obtenu un million de dollars d’investissement du Consensus Business Group (CBG), basé au Royaume-Uni et dirigé par l’investisseur Vincent Tchenguiz. Le CBG a un portefeuille d’investissement de 600 millions de dollars.

Alors que la conquête de l’espace quitte la sphère gouvernementale pour s’orienter vers des initiatives privées, de plus en plus de satellites, d’alunisseurs et de laboratoires spatiaux sont lancés, et les entreprises du secteur recherchent des technologies à la fois plus écologiques et plus rentables.

Les carburants traditionnels utilisés aujourd’hui pour la propulsion des satellites sont très toxiques, à base d’hydrazine, qui devrait être interdite en Europe, a déclaré la société dans la déclaration.

Ilan Harel, PDG de NewRocket. (Autorisation)

Les fusées développées par la start-up sont « entièrement contrôlables », a déclaré Harel, ce qui signifie que la fusée peut être éteinte ou allumée à volonté, de sorte qu’une fois que le vaisseau spatial atteint son orbite, la fusée peut être éteinte.

« Les fusées qui n’utilisent pas de moteurs contrôlables font tourner leur moteur jusqu’à ce qu’elles épuisent le carburant », a expliqué M. Harel. « Celles qui utilisent des moteurs contrôlables utilisent soit des carburants hautement toxiques, qui peuvent être stockés pendant longtemps, des carburants stockables, ou bien elles utilisent des carburants cryogéniques qui sont considérés comme non toxiques mais ne sont utilisés que pour une courte durée, et sont non stockables ».

Les fusées actuellement sur le marché sont soit hautement énergétiques, soit contrôlables, soit respectueuses de l’environnement, a-t-il déclaré. NewRocket est la seule entreprise qui regroupe toutes ces caractéristiques, a-t-il dit. « A ma connaissance, nous sommes les seuls à disposer de ce type de solution. »

« Notre carburant est à la fois contrôlable, stockable et non toxique, ce qui permet une exploitation à long terme avec une technologie sûre et non toxique », a-t-il déclaré.

NewRocket a été fondé par Zohar Schlagman et Moti Elyashiv à Incubit Ventures, un incubateur appartenant à Elbit Systems et soutenu par l’Autorité israélienne de l’innovation (IIA). Incubit Ventures, qui a investi 700 000 dollars dans l’entreprise, cible les start-ups de haute technologie en phase de démarrage, avec des technologies disruptives.

« L’industrie spatiale est en pleine transformation. Depuis des décennies, c’est un secteur contrôlé par le gouvernement. Pourtant, ces dernières années, avec l’émergence d’initiatives privées par des entrepreneurs comme SpaceX d’Elon Musk, le marché spatial civil a commencé à se développer rapidement », a déclaré Netta Cohen, PDG d’Incubit Ventures. « Pour que ce marché s’accélère et prenne de l’ampleur, il est réellement nécessaire de réduire les coûts tout en maintenant des performances élevées. La solution de NewRocket bouleverse le marché avec une approche innovante » qui répond aux besoins du marché des nouvelles initiatives spatiales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...