Noble Energy cède à BG International un tiers de son bloc de gaz à Chypre
Rechercher

Noble Energy cède à BG International un tiers de son bloc de gaz à Chypre

Le groupe américain fait également partie du consortium qui gère les champs gaziers israéliens

Le groupe énergétique britannique BG a signé mercredi un accord lui permettant d’acquérir 35 % d’un bloc de gaz au large de Chypre en vue de l’exploiter pour un coût estimé à 151 millions d’euros, a indiqué le ministère chypriote de l’Energie.

L’accord a été signé à Nicosie entre le groupe américain Noble Energy, les sociétés israéliennes Delek Drilling Limited Partnership et Avner Oil Exploration Limited Partnership, détenant tous les trois des parts dans le bloc de gaz, le groupe BG et le ministre chypriote de l’énergie George Lakkotrypis.

En novembre, Noble Energy avait demandé qu’un tiers de son bloc de gaz soit cédé à BG International, mais l’accord devait recevoir l’approbation du gouvernement chypriote.

Selon le texte, BG International acquiert une participation de 35 % du bloc 12, situé dans le champ gazier d’Aphrodite.

Le groupe Noble Energy, basé au Texas, a été le premier à découvrir le gisement, en 2011, au large de la côte sud-est de l’île, qui renfermerait environ 127,4 milliards de m3 de gaz.

L’île espère commencer à exporter du gaz, et peut-être du pétrole, d’ici à 2022.

Chypre, divisée depuis 1974 et dont la partie nord est occupée par la Turquie, doit trouver davantage de gaz pour rendre viable la construction d’un terminal de liquéfaction de gaz naturel, qui lui permettrait d’exporter par bateau vers l’Europe ou l’Asie.

Un gazoduc sous marin est à l’étude entre le champ d’Aphrodite et l’Egypte, pays voisin et gros consommateur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...