Rechercher

Normandie: la mosquée de Flers visée par des tags anti-musulmans

Le préfet de l'Orne et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin ont condamné dimanche les tags "islam hors d'Europe" et "Division Charlemagne"

Photo d'illustration : Des policiers devant la préfecture de Paris, quai de Gesvres, le 3 octobre 2019. (Crédit : BERTRAND GUAY / AFP)
Photo d'illustration : Des policiers devant la préfecture de Paris, quai de Gesvres, le 3 octobre 2019. (Crédit : BERTRAND GUAY / AFP)

Le préfet de l’Orne et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ont condamné dimanche des tags anti-musulmans qui ont été écrits sur la mosquée franco-turque de Flers durant la nuit de samedi à dimanche.

« Le préfet de l’Orne condamne avec la plus grande fermeté les injures à caractère anti-musulman et néo-nazi apposées sur les murs de la mosquée franco-turque de Flers dans la nuit du 19 au 20 novembre », indique la préfecture du département normand sur Twitter.

Selon une source policière, les inscriptions faites sur le mur extérieur du lieu de culte « islam hors d’Europe » et « Division Charlemagne » ont été réalisées « à la peinture noire, d’environ sept mètres de longueur sur deux mètres de hauteur ».

Le préfet « assure la communauté musulmane et l’ensemble des associations cultuelles de la vigilance absolue des services de l’État pour prévenir et lutter contre tout acte anti-musulman ».

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a indiqué qu’une enquête avait été ouverte.

« Je condamne les injures à caractère anti-musulman et faisant l’apologie du nazisme apposées sur les murs de la mosquée de Flers dans la nuit du 19 au 20 novembre », a écrit le ministre sur le même réseau social.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...