Nouveau raid aérien israélien contre 4 positions du Hamas
Rechercher

Nouveau raid aérien israélien contre 4 positions du Hamas

L’armée a déclaré plus tôt le kibboutz de Sufa zone militaire fermée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un tank d'artillerie de 155 mm, placé près de la frontière israélienne avec la bande de Gaza, tire un projectile vers des cibles de l'enclave palestinienne, le 17 juillet 2014. (Crédit photo: AFP / Menahem Kahana)
Un tank d'artillerie de 155 mm, placé près de la frontière israélienne avec la bande de Gaza, tire un projectile vers des cibles de l'enclave palestinienne, le 17 juillet 2014. (Crédit photo: AFP / Menahem Kahana)

L’armée israélienne a indiqué jeudi avoir mené un nouveau raid aérien contre quatre positions du Hamas dans la bande de Gaza en riposte à des attaques palestiniennes contre des soldats israéliens.

Un appareil a visé quatre positions militaires du groupe terroriste palestinien Hamas en réponse à de nouvelles attaques contre des soldats israéliens opérant le long de la barrière de sécurité israélienne qui enferme hermétiquement le territoire, a-t-elle dit.

Elle a dénombré dix tirs de mortier contre ses soldats mercredi et jeudi, ne causant ni blessés ni dommages, selon l’armée, lors de la récente flambée de violences.

En réponse, les chars des Forces de défense israéliennes ont riposté, bombardant les sites voisins « suspects » soupçonnés d’être la source des lancements de mortier, selon l’armée.

Il n’y avait aucun rapport immédiat de blessés au sein de la bande de Gaza à la suite de l’échange.

Plus tôt dans la journée, l’armée israélienne a révélé qu’elle avait découvert un « tunnel de la terreur » du Hamas débouchant en territoire israélien depuis la bande de Gaza. C’est le second tunnel du genre découvert en un mois.

Eyal Zamir, chef du Commandement sud de l’armée israélienne, a rendu une ordonnance déclarant les environs zone militaire fermée.

L’ordre de Zamir concerne particulièrement la région aux alentours du kibboutz Sufa, qui se trouve à quelques kilomètres au nord du passage de Kerem Shalom.

C’est le troisième jour d’affilée que les troupes de Tsahal situées à la frontière essuient des tirs de mortier, alors qu’elles travaillent à découvrir ce nouveau tunnel du côté gazaoui de la barrière de séparation.

Les troupes n’ont jusqu’ici pas été blessées dans les attaques, bien que certains véhicules d’ingénierie aient été endommagés, selon l’armée.

Ce second tunnel, qui sera détruit dans les prochains jours, fait 28 mètres (90 pieds) de profondeur et est situé à seulement quelques kilomètres de l’emplacement d’un autre tunnel découvert et détruit le mois dernier, a déclaré l’armée.

On ne savait pas dans l’immédiat si le tunnel a été construit récemment ou si il date de la guerre de 2014 de Gaza.

En dépit de la tension accrue le long de la frontière avec Gaza au cours des dernières semaines, les années qui se sont écoulées depuis le conflit de 2014, connu sous le nom d’Opération bordure protectrice, ont été les plus calmes en plus d’une décennie, en termes de tirs de roquettes et d’attaques en provenance de l’enclave côtière.

Depuis la découverte du premier tunnel d’attaque le mois dernier, l’armée israélienne et le gouvernement israélien ont souligné qu’il n’y a pas d’indications d’un conflit à grande échelle imminent avec l’organisation terroriste Hamas.

Le Hamas a de même exprimé par des procurations qu’il ne souhaite actuellement pas renouveler conflit avec l’Etat juif.

Ilan Ben Zion et l’équipe du Times of Israel ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...