Nouveaux logements dans les implantations : Londres « gravement préoccupée »
Rechercher

Nouveaux logements dans les implantations : Londres « gravement préoccupée »

Netanyahu avait ordonné en début de semaine dernière "de faire avancer la construction d'environ 800 logements en Judée-Samarie"

Une vue de l'implantation de Givat Hamatos, à Jérusalem-Est. Un observatoire des implantations a indiqué dimanche qu'Israël allait faire construire des centaines de logements, un projet qui menace de couper les parties de la ville revendiquée par les Palestiniens de Cisjordanie. Une photo prise le 15 novembre 2020. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean)
Une vue de l'implantation de Givat Hamatos, à Jérusalem-Est. Un observatoire des implantations a indiqué dimanche qu'Israël allait faire construire des centaines de logements, un projet qui menace de couper les parties de la ville revendiquée par les Palestiniens de Cisjordanie. Une photo prise le 15 novembre 2020. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean)

Le Royaume-Uni s’est dit lundi « gravement préoccupé » par la décision du gouvernement israélien de construire près de 800 logements dans des implantations de Cisjordanie, lui demandant de mettre « immédiatement » un terme à ce projet.

« Le Royaume-Uni est gravement préoccupé par la décision du gouvernement israélien d’approuver la construction de 780 nouvelles colonies dans les territoires palestiniens occupés, y compris dans des zones situées au plus profond de la Cisjordanie », a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

« Les colonies sont illégales au regard du droit international et risquent de compromettre la viabilité physique de la solution des deux États », a-t-il rappelé dans un communiqué, « Nous demandons que leur construction à Jérusalem-Est et ailleurs en Cisjordanie cesse immédiatement ».

En campagne électorale pour les législatives de mars, Netanyahu avait ordonné en début de semaine dernière « de faire avancer la construction d’environ 800 logements en Judée-Samarie », nom biblique utilisé en Israël pour désigner la Cisjordanie, selon un communiqué du bureau du chef du gouvernement.

Le projet a été approuvé dimanche par le Conseil supérieur de la planification, selon l’organisation anti-implantation La Paix Maintenant.

Plus de 450 000 Israéliens résident dans des implantations en Cisjordanie – jugées illégales par la communauté internationale – aux côtés de 2,8 millions de Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...