Nouvelle manifestation d’Israéliens d’origine éthiopienne contre le racisme
Rechercher

Nouvelle manifestation d’Israéliens d’origine éthiopienne contre le racisme

Cette manifestation s'est déroulée sans incident sous la haute surveillance de dizaines de policiers

La police arrête un Israélien d'origine éthiopienne lors d'une manifestation contre la brutalité de la police sur la Place Rabin de Tel-Aviv, le dimanche 3 mai 2015 (Crédit photo: Judah Ari Gross / Times of Israel)
La police arrête un Israélien d'origine éthiopienne lors d'une manifestation contre la brutalité de la police sur la Place Rabin de Tel-Aviv, le dimanche 3 mai 2015 (Crédit photo: Judah Ari Gross / Times of Israel)

Plusieurs centaines d’Israéliens d’origine éthiopienne et de militants qui les soutiennent ont manifesté mardi soir à Haïfa, dans le nord d’Israël, pour dénoncer notamment le « racisme », a indiqué une porte-parole de la police.

Cette manifestation s’est déroulée sans incident sous la haute surveillance de dizaines de policiers, a ajouté la porte-parole.

Des violences avaient ponctué deux autres manifestations organisées depuis le début du mois à Jérusalem et à Tel-Aviv. Plus d’une soixantaine de policiers et de manifestants avaient été blessés à Tel-Aviv.

Un manifestant interrogé à Haïfa par la télévision publique a affirmé que cette nouvelle protestation « vise à éviter que les membres de notre communauté soient uniquement jugés sur la couleur de leur peau au sein de la société israélienne ».

Plus de 135.000 juifs israéliens sont d’origine éthiopienne. Ils descendent de communautés restées coupées des autres juifs pendant des siècles, que les autorités religieuses d’Israël ont tardivement reconnues comme membres de la foi juive.

Cette décision avait entrainé l’organisation de deux ponts aériens, en 1984 et 1991, et l’émigration de 80.000 d’entre eux vers Israël

Lundi dernier le président Reuven Rivlin avait admis que l’Etat israélien avait commis des erreurs causant une « plaie ouverte » chez les Israéliens d’origine éthiopienne.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a pour sa part appelé lundi dernier à « éradiquer » le racisme.

Les images d’une vidéo diffusée récemment ont provoqué la colère de la communauté juive éthiopienne. On y voit un soldat éthiopien passé à tabac par des policiers israéliens sans raison apparente.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...