OLP : le nouveau poste de Danon à l’ONU est un “soutien à l’occupation”
Rechercher

OLP : le nouveau poste de Danon à l’ONU est un “soutien à l’occupation”

Hanan Ashrawi affirme que l’élection à la vice-présidence de l’Assemblée générale de l’ONU de l’envoyé israélien récompense “l’impunité et le non-droit d’Israël”

Hanan Ashrawi, membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine, pendant une conférence de presse à Ramallah, en Cisjordanie, le 24 février 2015. (Crédit : Abbas Momani/AFP)
Hanan Ashrawi, membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine, pendant une conférence de presse à Ramallah, en Cisjordanie, le 24 février 2015. (Crédit : Abbas Momani/AFP)

Une responsable palestinienne a déclaré samedi que la nomination de l’ambassadeur israélien aux Nations unies à la vice-présidence de l’Assemblée générale de l’ONU récompensait le « non-droit » et le contrôle sur la Cisjordanie d’Israël.

Danny Danon a été élu à ce poste la semaine dernière.

Il présidera l’Assemblée générale en l’absence du président, aura son mot à dire sur son ordre du jour et supervisera les débats.

Hanan Ashrawi, membre du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), a déclaré dans un communiqué que cette promotion était « équivalente à soutenir l’occupation et à récompenser l’impunité et le non-droit d’Israël », a annoncé samedi l’agence de presse palestinienne officielle Wafa.

« Israël est le seul pays qui poursuit une occupation cruelle et illégale d’une autre nation ; il vit et agit au-dessus des lois, défie volontairement le droit international et le droit humanitaire international, et refuse catégoriquement de mettre en place les résolutions des Nations unies portant sur son occupation militaire, son système d’apartheid et son colonialisme », a dit Ashrawi.

« Israël a intensifié sa campagne pour obtenir des postes officiels au sein des institution des Nations unies, enhardi par le soutien reçu du Groupe d’Europe de l’Ouest et autre, et la campagne intensive des Etats-Unis et de ses représentants pour harceler et intimider toutes les institutions et les états qui veulent demander des comptes à Israël », a-t-elle ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...