Rechercher

Omicron: le Koweït appelle ses citoyens à quitter des pays européens

Riche Etat pétrolier du Golfe, le Koweït est un vivier important de touristes vers le continent européen, devenu l'épicentre de la pandémie avec la déferlante Omicron

Illustration : la capitale du Koweït, qui porte le même nom. (Crédit : irvin calicut/CC BY-SA 3.0)
Illustration : la capitale du Koweït, qui porte le même nom. (Crédit : irvin calicut/CC BY-SA 3.0)

Dans des communiqués publiés dimanche soir, le ministère des Affaires étrangères Koweïtien a appelé ses citoyens à « reporter leurs voyages » en général et en particulier vers cinq pays européens: la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie.

Il leur a également demandé de « quitter le territoire » de ces pays et de retourner chez eux « compte tenu de la hausse importante et sans précédent du nombre de cas ».

Le nombre quotidien de contaminations au Koweït, pays de 4 millions d’habitants, est monté en flèche pour être multiplié par 20 en un mois, passant à environ 600 cas dimanche.

Les cas ont aussi augmenté dans les autres pays du Golfe. En Arabie saoudite, à partir du 1er février, il faudra avoir reçu une dose de vaccin de rappel pour pouvoir entrer dans les lieux publics.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...